De l'anarchie industrielle et scientifique

Front Cover
À la Librairie phalanstèrienne, 1847 - Anarchism - 70 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 8 - Deux grandes vues générales leur servent de guide dans l'étude des sciences, l'une, que l'univers est fait sur le modèle de l'âme humaine, et l'autre, que l'analogie de chaque partie de l'univers avec l'ensemble est telle que la même idée se rénéchit constamment du tout dans chaque partie, et de chaque partie dans le tout.
Page 63 - L'art d'abuser des mots sans les bien entendre a été pour nous l'art de raisonner... Quand les choses sont parvenues à ce point, quand les erreurs se sont ainsi accumulées, il n'ya qu'un moyen de remettre l'ordre dans la faculté de penser : c'est d'oublier tout ce que nous avons appris, de reprendre nos idées à leur origine, d'en suivre la génération, et de refaire, comme dit Bacon, l'entendement humain. « Ce moyen est d'autant plus difficile qu'on se croit plus instruit.
Page 18 - Voici un second témoin, également intéressé à dissimuler le côté faible de sa nation; c'est un économiste, un industrialiste, qui va dénoncer sa propre science. Londres, Chambre des communes, 28 février 1826. M. Huskisson, ministre du Commerce, dit : Nos fabriques de soieries emploient des milliers d'enfants qu'on tient à l'attache depuis trois heures du matin jusqu'à dix heures du soir : Combien leur donnet-on par semaine ? un schelling et demi, trente-sept sous de France, environ cinq...
Page 61 - Mais c'est surtout dans des circonstances aussi périlleuses que celles où nous sommes qu'il est juste de dire qu'il n'ya rien de fait tant qu'il reste quelque chose à faire...
Page 29 - ... trente cuisines séparées. Les paysans du Jura voyant qu'on ne pourrait pas, avec le lait d'un seul ménage, faire un fromage nommé Gruyère, se réunissent, apportent chaque jour le lait dans un atelier commun, où l'on tient note des versements de chacun, chiffrés sur des taillons de bois ; et de la collection de ces petites masses de lait, on fait à peu de frais un ample fromage dans une vaste chaudière.
Page 18 - de ces tortures exercées sur les classes inférieures ? Une richesse colossale parmi trois cents familles aristocratiques et quelques marchands... Voilà le fruit des systèmes d'industrialisme, bons pour enrichir la finance, le haut commerce, la grande propriété, et ne laisser au peuple que la faim et la nudité pour prix d'un travail de forçat, exercé souvent dans des ateliers où il est enfermé dixhuit heures par jour...
Page 54 - La concurrence inverse ou surabondance de bras, d'où nail la prostitution de l'industrie , la décroissance du salaire , le concours involontaire des ouvriers à avilir leurs fonctions , se livrer pour une solde chétive à un maître avide qui les enverra mourir de faim quand il aura gagné des millions sur leur pénible labeur.

Bibliographic information