Documents pour servir à l'histoire des troubles religieux du XVIme siècle dans le Brabant septentrional: Bois-le-Duc (1566-1570)., Volume 1

Front Cover
Prosper Cuypers van Velthoven
H. Samuel, 1858 - 's Hertogenbosch (Netherlands) - 628 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Popular passages

Page 212 - enseigner ny proférer en publicq ou privé quelques parolles « ou actes scandaleux, tendans à la distraction de l'obéyssance « deue à nous, nostre bon cousin le prince d'Oranges et Estatz « généraulx de par deçà, selon que verrez plus amplement « par le contenu d'icelles, vous requérant et néantmoins au « nom et de la part de Sa Majesté ordonnant bien expressé...
Page 180 - Andelot aveeq quelques aultres, y enrouant gens de guerre au logis du Soleil, en la Camerstraete ; je ne sçay s'il est vray; toutesfois, eelluy qui m'en a adverti n'est homme pour si légièrement m'avoir faiet eeste...
Page 188 - Zelande, de laquelle l'on bruiet qu'ilz prétendent se saisir. Si que voyez, mon eousin, que l'on aura apparentement à faire de tant de eostelz, que l'on ne se pourra attaeher à ung...
Page 194 - Brederoode door onsen bevele ofte last, sullen van stonden aen, sehriven aen den voirsereven heere van Brederoode, om ulieden appaisement te gheven, ende van zyne antworde t'adverteren. Ende want wy, in eeniger manieren, die stede dienst ofte vrintseap eonnen gedoen , suit ons allyt bereel vinden : dat kenne God almaehtieh, die ulieden al t'samen gespaere in gesonlheyt.
Page 143 - Langhestraete, dont j'ay bien voulu vous advertir par eeste, afin que seeussiés ee que passe, vous reeommandant sur ee, mon bon eousin, en la trèssainete garde du Créateur. De Bruxelies, ie xte jour de janvier 1566.
Page 181 - Enfin, il se deseouvre qu'ilz sont résoluz de faire ie pis et bientost, et que, ou à Viane ou en Langhestraete, ou par là-entour, se debvra faire quelque assemblée.
Page 226 - Allèze n'y donne ordre, il ne nous demourera que les maigres, et eeulx qui s'enfuient d'Anvers et Bois-le-Due vont au pays de Clèves et là à l'entour; par quoy il seroit bon , à très-humble eorreetion , que Vostre Altèze y pourveust en temps de telle faehon eomm
Page 143 - ... du pays de la Leue et Tournésis, où enfin ilz ont esté deffaietz et mis en route par monsieur de Noirearmes, et me...
Page 180 - Anvers pour y remédier ineontinent; et de aultre assemblée n'ay rien entendu : que si aultre ehose me viendra signifié, vous en feray part, eomme vous prie...
Page 187 - Nassau pour s'addresser eontre moy, et que leur desseing est de se impatroner de Utreeht et Amstelredamme, et vous eereher où que soyez. Les gens levez, eomme vous ay eseript, en Anvers, sont esté embarquez a Oisterweel près de (i) Car ils sont trop audaeieux.

Bibliographic information