Nouveau cours complet d'agriculture théorique et pratique ... ou Dictionnaire raisonné et universel d'agriculture, Volume 11

Front Cover
chez Deterville, 1809
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 112 - Le renard est fameux par ses ruses, et mérite en partie sa réputation ; ce que le loup ne fait que par la force, il le fait par adresse, et réussit plus souvent. Sans chercher à combattre les chiens ni les bergers, sans attaquer les troupeaux, sans traîner les cadavres, il est plus sûr de vivre. Il emploie plus d'esprit que de mouvement, ses ressources semblent être en lui-même : ce sont, comme l'on sait, celles qui manquent le moins.
Page 43 - On prend des cendres bien tamisées qu'on détrempe avec de l'eau en consistance de bouillie claire ; on y plonge les grappes à différentes reprises., jusqu'à ce que la couleur des grains ne soit plus aperçue. On les range ensuite dans une caisse sur un lit des mêmes cendres non mouillées ; on les recouvre d'un second rang , celui-ci d'une couche de cendre sèche , et ainsi de suite jusqu'à ce que la boîte soit remplie.
Page 185 - On ne les cultive que fur les montagnes & les coteaux, & on les feme comme nousfemons notre froment, vers la fin de Décembre ou dans les premiers jours de Janvier, temps auquel finit la faifon des pluies ; il n'eft pas tout-à-fait trois mois en terre, & il rapporte beaucoup.
Page 112 - Il veille de près à sa conservation; quoique aussi infatigable, et même plus léger que le loup, il ne se fie pas entièrement à la vitesse de sa course; il sait se mettre en sûreté en se pratiquant un asile où il se...
Page 439 - ... végétale. Ainsi donc les germes des semences, après avoir été développés par l'humidité et la chaleur , se nourrissent d'abord du lait végétal contenu dans les lobes qui les accompagnent; leurs radicules s'enfoncent ensuite dans une couche presque uniquement composée d'humus végétatif, dans laquelle elles tirent, par leurs suçoirs, un aliment moins élaboré , mais plus substantiel que celui fourni par les lobes des semences, et plus analogue à l'état de la jeune plantule : peu...
Page 534 - ... la graisse de mouton ou de bœuf, liquéfiée et tenue sur le feu jusqu'à ce qu'il ne s'élève plus de fumée , et que la surface commence à noircir; alors on la coule dans un vase de. grès , et dès que la graisse commence à se refroidir, on y ajoute un -bouquet de thym et de laurier, quelques clous de .girofle brisés et un. peu de poivre concassé. Il ne s'agit plus que d'ajouter cette graisse à la soupe trois heures avant d'en faire la dislribuiion.
Page 501 - ... s'allier avec elle. On est assuré que la conserve de raisin a atteint le degré de cuisson convenable lorsqu'elle est d'un brun médiocrement foncé , qu'en en laissant tomber gros comme une noix sur une assiette de faïence , elle ne s'affaisse pas, qu'elle garde la consistance d'un, miel fort épais : on la verse toute chaude dans des vases très-propres, qu'on ne recouvre que quand elle est entièrement refroidie. C'est spécialement au midi de la France...
Page 116 - ... princes qu'ils représentaient ; les autres en firent part à leurs amis, et Marseille dut à sa position de devenir le premier entrepôt de renoncules. C'est ainsi que cette espèce rivale de l'anémone, et qui l'emporte sur elle par la variété de ses couleurs, s'est répandue de proche en proche. Les amateurs en ont multiplié par les semis les variétés à l'infini, et le patient et laborieux Hollandais, après en avoir varié et multiplié les espèces, en a fait le premier, ainsi que...
Page 534 - ... donne beaucoup plus de corps à la soupe ; pour lui faire absorber le plus d'eau possible , il faut en employer peu d'abord, l'augmenter insensiblement jusqu'à ce que le grain soit extrêmement renflé et n'offre plus qu'une bouillie de même blancheur et d'une consistance comparable à celle du riz très-épais. Si le consommateur n'aimoit pas à voir, à rencontrer sou...
Page 333 - ... de la graisse de cochon jusqu'à l'ouverture du pot, pour bien remplir les fentes qui se sont faites à la graisse d'oie ; et on couvre le vaisseau d'un papier trempé dans l'eau-de-vie et d'un gros papier huilé; mais malgré ces précautions , les quartiers les plus élevés contractent , au bout de cinq à six mois, une odeur légère de rance. Par...

Bibliographic information