Catalogue des manuscrits de la Bibliothèque de l'Arsenal: Catalogue. 1885-92. 6 v

Front Cover
E. Plon, Nourrit et cie., 1889 - Archives
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 49 - Mars (nouv. style) l'hclippc, par la grace de Dieu, duc de Bourgoingne, de Lothier, de Brabant et de Lembourg, conte de Flandres, d'Artois, de Bourgoingne, palatin de Haynnau, de Hollande, de Zellande et de Namur, marquis du saint Empire, seigneur de Frise, de Salins et de Malines...
Page 183 - Le blason des armoiries de tous les chevaliers de l'ordre de la Toison d'or...
Page 388 - Brissac de le donner à messieurs les députés du parlement et des généraux, en présence de M. le duc d'Orléans et de M. le prince. Il ne le fit pas , à la prière de M. de...
Page 292 - L'incomparable Sapho est suppliée de mander son avis à l'illustre Aspasie, touchant deux épigrammes faits pour une belle dame de sa connoissance, qui, par un accès d'estime, avott baisé la main gauche de l'auteur. Il ya partage pour juger lequel est le plus galant : l'un a plus d'effort de pensée, et l'autre a quelque chose de plus simple et de plus naturel >. Rathery et Boutron attribuent la lettre à Corneille lui-même, Mlle de Scudéry, pp.
Page 73 - Véritables faits et gestes du seigneur Benjamin Prioleau, autrement il signor Benedetto et Benjamin Prioli. Par un loyal et syncère Danois, pour réfutter sa fausse Vie, composée par un imposteur de Danemarc, mise en lumière au commencement du moys de janvier de l'an 1668.
Page 239 - Il ya mille autres désordres à quoy, avec le temps, il faudra travailler, si Dieu nous le permet et nous en laisse la charge. Mais il faut laisser establir les unes avant que de mouvoir les autres.
Page 245 - DE LA FOY, PAR GEOFFROY VALLÉE, NATIF D'ORLÉANS, FILS DE FEU GEOFFROY VALLÉE ET DE GIRARDE LE BERRUYER, AUSQUELZ NOMS DES PÈRE ET MÈRE ASSEMBLEZ IL S'Y TREUVE.
Page 59 - Élévation des eaux par toute sorte de machines, réduite à la mesure , au poids , à la balance , par le moyen d'un nouveau piston...
Page 266 - Considération sur un discours intitulé : Les causes du retardement de la paix entre le Roy d'une part, et le roy d'Espagne et l'Empereur d'autre, et les remèdes qui s'y peuvent apporter , p.
Page 299 - Impromptu de M. Pellisson, pour réponse à la question faite par le Roy, s'il faut dire vingt et un chevals, ou vingt et un chevaux, fol.

Bibliographic information