Le parlement de Bourgogne: depuis son origine jusqúa sa chute ; précédé d'un comme capitale de cette ancienne province, Volume 1

Front Cover
J. E. Rabutot, 1864 - Legislative bodies
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page lxxxvii - Marot , pendant qu'on brisait les croix, qu'on pénétrait dans les églises, qu'on outrageait les magistrats, qu'on parodiait les pratiques les plus vénérées du sacerdoce (2), au point de baptiser des chiens dans les rues (3), et de montrer au peuple perdre le fruit ; désirant que vous ayez pour entendu de l'instruction du roi, Monsieur mon fils et de moi, de faire tout ce que vous pourrez pour achever de nettoyer tout le pays de Bourgogne de cette vermine de prédicants qui y ont mis la peste,...
Page 76 - Ils ne tiraient rien des procès, et on ne s'était pas encore avisé de faire un métier de la justice.
Page l - ... des bataillons des paroisses, ce qui explique ces anciens sceaux de la commune où il est représenté avec les attributs de la justice et de la guerre. De plus il avait la noblesse , une des grandes distinctions de cette époque , et malgré les résistances du Parlement lui-même qui ne craignit pas de faire biffer par arrêt un privilége incontestable déposé depuis des siècles au trésor de la ville , et que les rois eux-mêmes (1) Registre municipal de J589.
Page xlix - ... et chérir ses échevins , de faire « prompte justice à chacun, de faire exécuter les actes « du conseil et de ne laisser molester personne par ses « sergents (2). » Outre les priviléges que lui donnaient dans leur plénitude la justice et l'administration, il était chef de la milice dans un temps où tout habitant était soldat, même les gens d'église et de robe, et où aucun homme de guerre ne pouvait entrer en ville sans en violer les priviléges.
Page lxxxix - ... fois , les dénonçaient eux - mêmes ; on empri» sonna tout le monde , les femmes à défaut de leurs » maris absents , et comme les prisons ne suffisaient » pas , on imagina d'en établir jusque dans les lieux » domestiques dans lesquels on vit enfermer...
Page 24 - Dieu sur la terre, ils doivent aussi par leur bonté estre les images de sa justice, et qu'il leur demandera compte de l'exercice de cette vertu si nécessaire à la félicité de leurs peuples; nous n'avons point eu de plus ardent désir, dès le commencement de nostre règne , que de mériter le tiltre de juste , en faisant régner la justice dans...
Page 155 - Hieremie l [17-19] 25 nec enim timere te faciam vultum eorum. Ego quippe dedi te hodie in civitatem munitam et in columnam ferream et in murum aereum super omnem terram, regibus, principibus et sacerdotibus et omni populo terrae. Et bellabunt adversum te, et non praevalebunt, quia ego tecum sum, ait dominus, ut liberem te.
Page xlv - Bruxelles par un trompette à la ville commission d'instruire » sans respect ni opposition, y est-il dit, de qui que ce fût pour révérence desquels ne serait différé de passer outre et d'y travailler en diligence. » (3) Voir le registre du 10 septembre 1594 qui contient les protestations de Tavannes et avec lui des gentilshommes que, sur sa demande , le conseil avait fait appeler , et qui tous rét lamirrnt vainement en faveur de la parole donnée. arrêter lui-même comme complices de...
Page xcvii - ... modèle. On trouve dès cette époque et successivement des peines contre les boulangers qui ne font pas du pain loyal, une taxe pour les hôtelleries, un bureau établi pour le pesage des denrées, une mesure mère pour les céréales ave» injonction aux marchands de racler jusqu'à la barre , puis un moule pour la vente du bois, des seaux et un arrêté pour les incendies, des précautions pour l'éclairage , des tombereaux pour le nettoiement des rues , des défenses contre les chiens vagabonds,...

Bibliographic information