Essais divers: Intro. Saint Ambroise. Saint Athanase. Saint Antoine. Tertullien

Front Cover
Plon, 1854
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 320 - Full many a gem of purest ray serene The dark unfathom'd caves of ocean bear : Full many a flower is born to blush unseen, And waste its sweetness on the desert air. Some village- Hampden, that, with dauntless breast, The little tyrant of his fields withstood, Some mute inglorious Milton here may rest, Some Cromwell guiltless of his country's blood. Th...
Page 37 - Puisque toute cause première est enveloppée de nuages, d'où peut-on faire descendre la connaissance des dieux , si ce n'est de la tradition et des annales historiques? Si une longue suite d'années fonde l'autorité de la religion, conservons la foi de tant de siècles , suivons nos pères qui si long-temps ont avec profit suivi les leurs.
Page 37 - Éternité choisisse donc dans la vie du même prince des exempies qu'elle pourra s'approprier plus dignement. Il n'enleva aux vierges sacrées aucun de leurs privilèges; il donna les sacerdoces aux nobles , et ne refusa pas aux Romains les sommes nécessaires à la célébration de leurs cérémonies religieuses; il parcourut les régions de la ville éternelle suivi par le sénat satisfait; il considéra avec intérêt les temples, lut les noms des dieux inscrits sur leurs frontons , s'informa...
Page 257 - Les yeux levés au ciel , les mains étendues parce qu'elles sont pures , la tête nue parce que nous n'avons à rougir de rien , sans ministre qui nous enseigne des formules de prières , parce que...
Page 184 - Dieu s'irrit croit , si l'on cherchoit , autre part qu'en son propre fonds, des raisons de son ouvrage: et même, je le puis dire, il est bien aise, Messieurs, qu'on n'y voie aucune raison ; afin que rien n'y paroisse que ses saints et divins excès.
Page 38 - L'honneur seul donne quelque prix à cette solde de la chasteté. De même que les bandelettes sont l'ornement de leur tête , ainsi l'exemption des charges publiques est l'insigne du sacerdoce. Elles ne réclament que ce vain mot d'immunités, car la pauvreté les met à l'abri des dépenses, et ceux qui les dépouillent sont les plus empressés à leur payer un tribut de louanges. L'innocence consacrée au salut public est plus respectable, quand elle ne reçoit aucune récompense.
Page 36 - Constance non comme des princes qui avaient été fidèles à la liberté de conscience, mais comme des esprits faciles et incertains, qui avaient appartenu à la fois aux deux religions. « Si le respect pour la Victoire n'existe plus, au moins devait-on s'abstenir de toucher à l'ornement de la curie. Souffrez, je Vous en supplie, que nous puissions léguer à nos successeurs celle que dans notre jeunesse nous avons reçue de nos pères. Le respect de la coutume est une chose grande. Ce que fit...
Page 212 - Ayant entendu ces mots de l'Evangile : « Si vous voulez être parfait, allez, vendez tout ce que vous avez, donnez-le aux pauvres, puis venez et me suivez , et vous aurez un trésor dans le ciel, » il résolut de se retirer du monde.
Page 4 - Paulin rapporte que ce qu'on.a dit de Platon, se renouvela en faveur de Saint Ambroise lorsqu'il était enfant. Un jour qu'il dormait la bouche ouverte dans une des cours du palais de son père, un essaim d'abeilles vint voltiger autour de son berceau. Quelques-unes de ces abeilles s'étant arrêtées sur son visage, entraient dans sa bouche, et en sortaient les unes après les autres. Elles s'envolèrent quelques instants après, et s'élevèrent si haut, qu'on les perdit entièrement de vue.
Page 37 - Excellents princes, pères de la patrie, respectez « ma vieillesse; je la dois à une sage religion ; respectez« la, afin qu'il me soit permis de suivre mon ancien culte : « vous n'aurez point à vous en repentir. Laissez-moi « vivre selon mes désirs , car je suis libre. Ce culte a « rangé le monde sous mes lois. Ces mystères ont re« poussé Annibal de mes murailles, les Sénonais du « Capitole. Quoi ! je réformerais dans mes vieux jours « ce qui naguères m'a sauvée : j'examinerai ce...

Bibliographic information