Ausgaben und Abhandlungen aus dem Gebiete der romanischen Philologie, Volumes 82-84

Front Cover
N.G. Elwert., 1888 - Romance philology
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Popular passages

Page 165 - Charles, seigneur de Rochefort, et de messire Hues de Longueval, seigneur de Vaulx et de Pierre Ruotte » (Notice : lluon de Bordeaux).
Page xlviii - F. — Pendant que Charlemagne mène sa campagne espagnole, le jeune Galien croît en vaillance dans l'empire de Constantinople. Un beau jour, il apprend le secret de sa naissance. Les versions diffèrent sur ce point. Dans Chelt (pp. 26 et 33), il entend son grand-père dire à Jacqueline : « Belle fille, vous soyés bien venant Pour l'amour de vo filz qui tant est si plaisant Qu'Oliuier engendra, quant cy fu herbergant. Mon or et mon argent met tout en vo commant ; Car meilleur cheualier n'a jusqu'en...
Page 160 - S. 42 leur demanda..qui ilz estoient et dont, G 1 S. 75 or me dictes qui vous estes, de quel terre vous venez ne ou vous fustes et ne me celles vostre nom, G S. 103 dictes moy qui vous estes et dont venez et ou vous allez et de quelle terre vous estes nez et comment vous avez nom, H S.
Page 9 - Que certes une chanberiere Ne valent tuit, bien le savez, Li chevalier, que vos avez; Ja par celui, qui mialz se prise, N'en iert escuz ne lance prise.
Page 57 - As armes corent li cuvert souduant, De lor hostieus issent de maintenant, Por eaus deffendre garni furent errant ; 1820 Mes ne lor vaut la montance d'un gant, Que trop i ot de la françoise gent ; Tote la vile a porprise Bertrans. Por gaagnier la fort cité vaillant...
Page 91 - Tenés vous près de moy, ne m'aies eslongnant Et pensés a l'amour que vous désirés tant, Jacqueline la belle qui a le doulz semblant, Monstres pour son amour a païens fier semblant ! Et i'en leur monsteray pour vostre seur autant ; Car ia homs n'est hardis s'il n'a vray ceur d'amant.
Page 93 - Or entendez, seignor gentil baron, Que Deus de gloire voz face vrai pardon. De tel barnaige doit on dire chanson Que ne soit mie de noient la raison.
Page 20 - Né vi è diffesa, a benché non gli veda, Che, come io dissi, il perfido è senza occhi. Io già lo vidi (or chi fia che lo creda ?) Stirpar le quercie a guisa de finocchi; E tre giganti che avea presi in preda, Percosse a terra qua come ranocchi; Le cosse dispiccò dal busto tosto, E pose il casso a lesso e il resto a rosto.
Page 155 - ... soigneusement ce qu'il peut contenir d'utile à la critique quand on possédera, sinon l'original, du moins la forme poétique insérée dans la compilation de la Geste de Monglane , . Il est encore plus difficile d'utiliser une autre source, le Viaggio di Carlo Magno in Ispagna 2 ; à côté de traits qui sont ou particuliers à l'original (français, puis franco-italien ?) de ce récit, ou communs au Viaggio et au Galien *, il en contient beaucoup d'autres qui se retrouvent dans les diverses...

Bibliographic information