Oeuvres diverses ... Contenant Arsace et Isménie; Le temple de Gnide; Essai sur le gout; Discours académique; Pensées; Notes sur l'Angleterre; Correspondance

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 238 - Voltaire n'écrira jamais une bonne histoire. Il est comme les moines , qui n'écrivent pas pour le sujet qu'ils traitent, mais pour la gloire de leur ordre. Voltaire écrit pour son couvent.
Page 242 - ... dupe de tout ce qui joue le prince , les ministres , les femmes et les dévots; toujours gouvernant et toujours gouverné; malheureux dans ses choix, aimant les sots, souffrant les talents, craignant l'esprit ; sérieux dans ses amours, et, dans son dernier attachement, faible à faire pitié ; aucune force d'esprit dans les succès ; de la sécurité dans les revers , du courage dans sa mort.
Page 89 - Une des choses qui nous plaît le plus, c'est le naïf; mais c'est aussi le style le plus difficile à attraper: la raison en est qu'il est précisément entre le noble et le bas ; et il est si près du bas , qu'il est trèsrdifficile de le côtoyer toujours sans y tomber. ' Les musiciens ont reconnu que la musique qui se chante le plus facilement est la plus difficile à composer; preuve certaine que nos plaisirs et l'art qui nous les donne sont entre certaines limites.
Page 225 - Quand j'ai voyagé dans les pays étrangers, je m'y suis attaché comme au mien propre : j'ai pris part à leur fortune, et j'aurais souhaité qu'ils fussent dans un état florissant.
Page 76 - L'esprit consiste à savoir frapper plusieurs organes à la fois; et si l'on examine les divers écrivains, on verra peut-être que les meilleurs, et ceux qui ont plu davantage, sont ceux qui ont excité dans l'âme plus de sensations en même temps.
Page 275 - L'Angleterre est à présent le plus libre pays qui soit au monde, je n'en excepte aucune république; j'appelle libre, parce que le prince n'a le pouvoir de faire aucun tort imaginable à qui que ce soit, par la raison que son pouvoir est contrôlé et borné par un acte...
Page 232 - Si je savais quelque chose qui me fût utile et qui fût préjudiciable à ma famille, je le rejetterais de mon esprit. Si je savais quelque chose qui fût utile à ma famille et qui ne le fût pas à ma patrie, je chercherais à l'oublier. Si je savais quelque chose utile à ma patrie et qui fût préjudiciable à l'Europe et au genre humain, je le regarderais comme un crime.
Page 266 - Comme on voit le diable dans les papiers périodiques, on croit que le peuple va se révolter demain ; mais il faut seulement se mettre dans l'esprit qu'en Angleterre, comme ailleurs, le peuple est mécontent des ministres, et que le peuple y écrit ce que l'on pense ailleurs.
Page 258 - On craindrait de perdre celle-là, si l'on s'appliquait à d'autres. Tout homme doit être poli, mais aussi il doit être libre. La pudeur sied bien à tout le monde ; mais il faut savoir la vaincre , et jamais la perdre. Il faut que la singularité consiste dans une manière...
Page 163 - Duval nous a beaucoup aidés dans ces observations , et que nous devons beaucoup à son exactitude. On jugera sans doute qu'elles ne sont pas considérables ; mais on est assez heureux pour ne les estimer précisément que ce qu'elles valent. C'est le fruit de l'oisiveté de la campagne. Ceci...

Bibliographic information