Johann Winckelmanns sämtliche Werke. Einzige vollständige Ausgabe: -11.Bd. Freundschaftliche Briefe. 1747-1768

Front Cover
Im Verlage deutscher Classiker, 1825 - Art
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Popular passages

Page 191 - C'est un grand vuide que la place d'un ami aimable, plein de candeur et de bonté, et surtout pour moi étant si peu communicable. Heureux qui pourront jouir de Votre Amitié ! abandonné comme je me trouve, mes Voeux Vous suivront à chaque pas : que Votre chemin soit parsemé des rosés et des fleurs. Mille plaisirs Vous attendent dans Votre Patrie, et Votre Ami, que Vous êtes heureux mon Ami!
Page 32 - Lettre du fond de la poussière d'école devant les yeux éclairés de Votre Excellence. Votre indulgence qui se communique aux besoins des gens de lettres m'enhardit, et c'est par où je crois justifier ma témérité.
Page 646 - ... Vous me prenez pour lettré, ou pour savant dans littérature grecque, ou pour antiquaire, ou pour grand connoisseur en la peinture et en la sculpture et en architecture, si je possédois toutes ces qualités en un degré eminent, la cour se pouvoit tout au plus vanter d'avoir une personne distingué et unique dans son genre. Mais cela ne rend aucune utilité réelle à l'état, et l'antiquaire ou le garde de cabinet du prince est un homme dont on peut bien se passer. — Mais je pourrois être...
Page 646 - Après tant d'années que j'ai mises à perfectionner l'hisloire de l'art, que je veux faire imprimer sous mes yeux en Allemagne, et après toutes les recherches, que j'ai fait dans les beaux arts, je tiens avec Socrate, qu'il est plus noble de tracer les conuoissances qui embelissent et élèvent l'esprit dans l'âme des hommes que sur la carte.
Page 194 - BIBLIA, EN LENGUA ESPAÑOLA, TRADUCIDA PALABRA POR PALABRA DE LA VERDAD HEBRAICA, POR MUY EXCELENTES LETRADOS, VISTA Y EXAMINADA POR EL OFICIO DE LA INQUISICIÓN; CON PRIVILEGIO DEL ILMO. SEÑOR DUQUE DE FERRARA.
Page 191 - Hélas! il s' obstine à m'oublier, le plus meilleur des amis. Embrassez le de ma part et dîtes lui que j...
Page 32 - ... me laissant jamais éblouir par des conditions favorables dans l'église. Dans cette vue i) Cette lettre est remplie de fautes de langage.