Revue de l'Orient et de L'Algérie et de colonies: bulletin et actes de la Société orientale

Front Cover
Société orientale, 1864 - Algeria
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 307 - L'exercice de la religion mahométane restera libre. La liberté des habitants de toutes les classes, leur religion, leurs propriétés, leur commerce et leur industrie ne recevront aucune atteinte. Leurs femmes seront respectées. Le général en chef en prend l'engagement sur l'honneur.
Page 10 - Et moi je te dis que tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Église et les portes de l'enfer ne prévaudront point contre elle.
Page 306 - Alger, il y sera, lui et sa famille, sous la protection du général en chef de l'Armée française ; une garde garantira la sûreté de sa personne et celle de sa famille. Le général en chef assure à tous les soldats de milic...
Page 50 - Vous ne compromettrez pas ce qui vous reste de cette influence, en allant au delà de la menace. Si vous voulez le faire, je vais vous en donner les moyens. Notre flotte, déjà réunie à Toulon, sera prête à mettre à la voile dans les derniers jours de mai. Elle s'arrêtera pour se rallier aux îles Baléares. Elle opérera son débarquement à l'ouest d'Alger. Vous voilà informé de sa marche ; vous pouvez la rencontrer, si la fantaisie vous en prend.
Page 306 - Le dey sera libre de se retirer avec sa famille et ses richesses particulières dans le lieu qu'il fixera ; et tant qu'il restera à Alger, il y sera, lui et sa famille, sous la protection du général en chef de l'Armée Française ; une garde garantira la sûreté de sa personne et celle de sa famille.
Page 306 - Le fort de la Casbah, tous les autres forts qui dépendent d'Alger et le port de cette ville seront remis aux troupes françaises ce matin à dix heures (heure française).
Page 122 - Les uns adt mettant que les âmes qui ont atteint le Nirvritti (délivrance « finale) y conservent le sentiment de leur personnalité et ont « conscience du repos dont elles jouissent éternellement ; les « autres croyant que l'homme délivré de la pravritti et par« venu à l'état de nirvritti tombe dans le vide absolu, c'est« à-dire est anéanti pour jamais.
Page 154 - Un seul officier a été blessé dangereusement ; c'est le second des quatre fils qui m'ont suivi en Afrique. J'ai l'espoir qu'il vivra pour continuer de servir avec dévouement le roi et la patrie.
Page 117 - assez pour justifier l'opinion que j'ai avancée en commen« çant cette analyse ; savoir, qu'il ya entre les soûtras con« sidérés comme source de la métaphysique bouddhique et « la Pradjnâ, ou les livres qui en dépendent, l'intervalle de » plusieurs siècles, et la différence qui sépare une doctrine « qui n'en est qu'à ses premiers débuts d'une philosophie
Page 211 - L'idée de la transmigration les poursuit sans cesse comme un épouvantable fantôme. Il faut à tout prix éloigner cette hideuse image ; et le brahmanisme tout entier s'est appliqué à trouver les moyens de la délivrance avec autant de ferveur qu'en a eu plus tard le Bouddha. La seule différence, c'est le choix des méthodes; mais le but est absolument le même. Eh bien! Qu'on le demande à toutes nos races de l'antiquité grecque et latine et de la chrétienté : Détestent-elles la vie? L'ont-elles...

Bibliographic information