Contes et nouvelles en vers, Volume 1

Front Cover
na, 1777 - Bawdy poetry, French - 80 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 197 - Les pièces de son armure Et sa blonde chevelure, Prend un trait, un trait vainqueur Qu'il me lance au fond du cœur. " Voilà," dit-il,
Page 41 - Il est bien vrai que ce divin esprit Plus que pas un me donne de pratique: Mais, comme il faut manger de plus d'un pain, Je puise encore en un vieux magasin...
Page 174 - Aller si loin que notre los franchisse La nuit des temps! nous la saurons dompter, Moi par écrire, et vous par réciter. Nos noms unis perceront l'ombre noire; Vous régnerez longtemps dans la mémoire Après avoir régné jusques ici Dans les esprits, dans les cœurs même aussi.
Page 124 - S'agissait-il de divertir la dame , A pleines mains il vous jetait l'argent : . Sachant très-bien qu'en amour comme en guerre, On ne doit plaindre un métal qui fait tout, Renverse murs, jette portes par terre. N'entreprend rien dont il ne vienne à bout; . Fait taire chiens, et, quand il veut, servantes...
Page 197 - Ah! je vous connais, lui dis-je, Ingrat et cruel garçon; Faut-il que qui vous oblige Soit traité de la façon ! » Amour fit une gambade, Et le petit scélérat Me dit : « Pauvre camarade, Mon arc est en bon état, Mais ton cœur est bien malade.
Page 155 - Eh quoi! toujours pâtés au bec! Pas une anguille de rôtie! Pâtés tous les jours de ma vie! J'aimerais mieux du pain tout sec: Laissez-moi prendre un peu du vôtre. Pain de par Dieu, ou de par l'autre! Au diable ces pâtés maudits! Ils me suivront en paradis, Et par delà, Dieu me pardonne!
Page 181 - Qui, comme on dit, fçait pêcher en eau trouble; Et plus le bien de fon Maître va mal, Plus le fien croît, plus fon profit redouble, Tant qu'aifément lui-même...
Page 130 - D'autre côté, l'enfant s'en va mourir, Refuse tout, tient tout pour médecine; Afin qu'il mange il faut l'entretenir De ce faucon; il se tourmente, il crie : S'il n'a l'oiseau, c'est fait que de sa vie. Ces raisons-ci l'emportèrent enfin.
Page 6 - Tous deux dormoient : dans cet abord Joconde Voulut les envoyer dormir en l'autre monde ; Mais cependant il n'en fit rien , Et mon avis est qu'il fit bien. Le moins de bruit que l'on peut faire En telle affaire Est le plus sûr de la moitié. Soit par prudence, ou par pitié, Le Romain ne tua personne.
Page 191 - Après cela, des amours & des ris : Mais à quoi bon le détail de ces chofes ? D'une...

Bibliographic information