Histoire littéraire de la France: ouvrage commencé par des religieux bénédictins de la Congrégation de Saint Maur, et continué par des membres de l'Institut (Académie des Inscriptions et Belles-Lettres)., Volume 33

Front Cover
Imprimerie nationale, 1906 - Benedictines
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 7 - dou parler au latin n'est pas semblable generaument a celé dou «françois, ne les proprietez des paroles, ne les raisons d'ordener les « araisonemenz , et les diz dou latin ne sont pas semblables a celés dou «françois, et ce est comunaument en toute lengue. Quar chascune «lengue si a ses proprietez et sa manière de parler; et por ce nul...
Page xix - France ; elle veut que l'Allemagne ne soit plus le pays d'Europe où il s'imprime le plus de monuments de notre langue et de notre littérature d'autrefois ; elle veut faire revivre le simple langage, les rêves héroïques, les joyeux rires, les vieilles mœurs de nos pères; elle a besoin de l'appui de tous ceux qui comprennent l'importance de la tradition, de tous ceux qui savent que la piété envers les aïeux est le plus fort ciment d'une nation, de tous ceux qui sont jaloux du rang intellectuel...
Page 312 - Navarra (f 1229), gräfin von Champagne, tochter des königs Sancho des weisen und gattin Thibauts III gewidmet wird. Den anfang bildet das leben des eremiten sanct Paulus, den schluß das des heil. Hilarius. Bl. 110. Ici fine la vie des Peres, et cil qui ce livre fist raconte les voyages que saint Antoine fist en la terre d'Outremer. Bl. 114. De Balaam et Josaphath. Bl. 162. L'avenement Antecrist, come il vendra avant en terre, et où il nestra de sa mere. Bl. 164. Si comme Nostre Sires vendra jugier...
Page 7 - lengue si a ses proprietez et sa manière de parler; et por ce nul « translateour o interpréteur ne porroit jamais bien translater d'une « lengue a autre s'il ne s'enformast a la manière et as proprietez de celé « lengue en qui il translate. Por...
Page 7 - ... ne porroit jamais bien translater d'une lengue a autre s'il ne s'enformast a la manière et as proprietez de celé lengue en qui il translate. Por laquel chose il covint au translateur de ceste science de translater aucune fois parole por parole, et aucune fois et plus sovent sentence por sentence et aucune fois por la grant oscurté de la sentence li covint il sozjoindre et acreistre ; autresi li covint en aucun leu en...
Page xi - Le point auquel les rédacteurs tiennent le plus est l'abstention de toute personnalité. Le livre seul est l'objet de la critique; l'auteur pour elle n'existe pas.
Page 268 - Cumque adisset Antonium, ut iter ab eo salutis inquireret, ille intuens hominem simplicis naturae esse, respondit ei, ita demum eum posse salvan, si his, quffi a se dicerentur, obediret.
Page 475 - Quand jadis on prêchait simplement, on faisait de nombreuses conversions ; mais on en est venu plus tard à prêcher d'une manière si pédante, que l'auditeur, n'étant plus attentif qu'à l'art des distinctions, des divisions, n'a plus retira de (,' qu'on lui disait le moindre profit moral.
Page 564 - Quid prohibet multos hoc nostro tempore papas Concessisse suis fundos et praedia posse? Accipiat sibi quisque libens, provisus ut assit. 9s Nulla fides pietasque viris, qui castra sequuntur.
Page 511 - Domini in vertice montium, et elevabitur super colles, et fluent ad eum omnes gentes. Et ibunt populi multi, et dicent: Venite et ascendamus ad montem Domini, et ad domum Dei Jacob, et docebit nos vias suas, et ambulabimus in semitis ejus: quia de Sion exibit lex, et verbum Domini de Jerusalem.

Bibliographic information