Histoire de la ville, cité et université de Reims. (Acad. de Reims).

Front Cover
1845
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 542 - Fison. Ces quatre figures occupent les quatre coins dudit quarré > au milieu duquel paroist une femme nue qui tient une rame, et est assise sur un dauphin, avec ces mots : Terra, Mare. Le second quarré est rempli d'un simple rameau avec ses feuillages ; le...
Page 52 - ... j'ai prêché la haine des tyrans, et pour joindre l'exemple au précepte, la pratique à la théorie, j'ai brisé en présence des autorités constituées et d'un peuple nombreux, sous les acclamations répétées de : Vive la République une et indivisible ! le monument honteux, créé par la ruse perfide du sacerdoce pour mieux servir les desseins ambitieux du trône; en un mot, j'ai brisé la sainte ampoule, sur le piédestal de Louis le fainéant, quinzième de ce nom.
Page 487 - Pater, Verbum, et Spiritus Sanctus : et hi tres unum sunt. Et tres sunt, qui testimonium dant in terra, Spiritus, et aqua, et sanguis : et hi tres unum sunt.
Page 52 - L'article premier de cette loi veut que les vieillards se fassent porter sur les places publiques pour prêcher la haine des rois et l'unité de la République. « A mon arrivée dans la ville de Reims, je n'ai pas trouvé de vieillards sur les places publiques de cette ville prêchant la haine des rois, mais moi, qui suis un vieillard qui...
Page 805 - Vias etiam publicas omnes , quœ circa eamdem ecclesiam vadunt , et impedimento esse possunt ad claustra et servorum Dei habitacula construenda, ut transferri atque immutari possint, concedimus; et si aliquid ibi de fisco nostro habetur, per hoc nostrae auctoritatis...
Page 542 - ... du Nouveau Testament, avec leurs livres, en tiennent le milieu, et ceux de l'Ancien les extrémités. Au costé droit dudit chœur sont quatre quarrés séparés l'un de l'autre par petits intervalles ; au premier sont les figures des quatre fleuves du Paradis terrestre , représentés par des hommes versant de l'eau de certaines cruches qu'ils tiennent sur leurs bras, et désignés de ces quatre noms : Tigris, Euphrates , Gehon , Fison.
Page 49 - fut oint de ce même chrême miraculeux. Ainsi , il sera vrai de dire qu'il a été oint d'un » chrême descendu du ciel; et il ne sera pas surprenant que les auteurs n'aient point parlé » de ce miracle en parlant de son baptême , parce qu'il n'était pas arrivé à cette occasion.
Page 52 - ... que le ciel avait choisi des mortels plus favorisés que lui, pour le mettre aux fers, doit disparaître. La sainte ampoule n'existe plus, ce hochet sacré des sots et cet instrument dangereux dans la main des satellites du despotisme a disparu.
Page 540 - Le chandelier est d'un fm cuivre, luisant comme l'or, et a un piédestal artistement élabouré, bien que jeté en fonte, où sont enchâssés quantité de cristaux taillés en pointe, comme pareillement en l'arbre du milieu, qui se divise en sept branches vers le sommet, où sont autant de cierges qui s'allument aux festes solemnelles.
Page 542 - Entre ladite figure et l'aigle, se voit un grand quadre, au milieu duquel est le nom de Saint Hiérosme, et autour de lui les figures et les noms de tous les prophètes, apostres et évangélistes, qui sont autheurs de l'Ancien et du Nouveau Testament chacun ayant son livre figuré près de soy et dénommé par son nom : les uns représentés en forme de livre clos, les autres en volume roulé à l'antique, et tellement parsemés par ledit quadre, que les autheurs du Nouveau Testament, avec leurs...

Bibliographic information