Le testament de Jean Meslier ...

Front Cover
Rudolf Charles
R. C. Meijer, 1864 - Atheism
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

I
1
II
24
III
25
IV
31
V
42
VI
48
VII
68
VIII
73
XXIII
222
XXIV
233
XXV
238
XXVI
246
XXVII
252
XXVIII
256
XXIX
275
XXX
277

IX
77
X
86
XI
109
XII
113
XIII
155
XIV
167
XV
174
XVI
182
XVII
183
XVIII
185
XIX
191
XX
210
XXI
216
XXII
219
XXXI
288
XXXII
289
XXXIII
298
XXXIV
301
XXXV
304
XXXVI
306
XXXVII
315
XXXVIII
319
XXXIX
324
XL
327
XLI
340
XLII
346
XLIII
348
XLIV
374

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 64 - Je vous bénis, mon Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que vous avez caché ces choses aux sages et aux prudents, et que vous les avez révélées aux petits.
Page 225 - L'on voit certains animaux farouches, des mâles et des femelles, répandus par la campagne, noirs, livides et tout brûlés du soleil, attachés à la terre qu'ils fouillent et qu'ils remuent avec une opiniâtreté invincible; ils ont comme une voix articulée, et quand ils se lèvent sur leurs pieds, ils montrent une face humaine, et en effet ils sont des hommes.
Page 279 - ... la hauteur des rois et leur mollesse, qui les rend incapables de veiller sur tous les membres de l'État pour prévenir les troubles. Voilà ce qui cause les révoltes, et non pas le pain qu'on laisse manger en paix au laboureur, après qu'il l'a gagné à la sueur de son visage. » Quand Protésilas a vu que j'étais inébranlable...
Page 218 - Il se regardait comme étant d'une autre' nature que le reste des hommes; les autres ne lui semblaient mis sur la terre par les dieux que pour lui plaire, pour le servir, pour prévenir tous ses désirs, et pour rapporter tout à lui comme à une divinité. Le bonheur de le servir était, selon lui, une assez haute récompense pour ceux qui le servaient.
Page 225 - ... montrent une face humaine, et en effet ils sont des hommes. Ils se retirent la nuit dans des tanières où ils vivent de pain noir, d'eau et de racines ; ils épargnent aux autres hommes la peine de semer, de labourer et de recueillir pour vivre, et méritent ainsi de ne pas manquer de ce pain qu'ils ont semé.
Page 274 - ... la consternation, la cruelle faim, et le désespoir ? O heureux le roi assez aimé des dieux, et d'un cœur assez grand, pour entreprendre d'être ainsi les délices des peuples et de montrer à tous les siècles...
Page 65 - Jésus , ayant dit ces choses, leva les yeux au ciel, et dit : Mon Père , l'heure est venue; glorifiez votre Fils, afin que votre Fils vous glorifie : a.
Page 340 - Tel est le sens que nous avons toujours donné aux cérémonies chinoises ; mais comme des étrangers ne sont pas censés pouvoir prononcer sur ce point important avec la...
Page 5 - C'est pourquoi célébrons la fête, non avec le vieux levain, ni avec le levain de la malice et de la méchanceté ; mais avec les pains sans levain de la sincérité et de la vérité. 9 Je vous ai écrit dans ma lettre de n'avoir aucune communication avec les impudiques.
Page 272 - ... c'est l'orgueil et la mollesse de certains hommes qui en mettent tant d'autres dans une affreuse pauvreté ? Que ferai-je, disait Idoménée, si ces peuples que je répandrai dans ces fertiles campagnes négligent de les cultiver?

Bibliographic information