Memoires pour l'histoire des sciences et des beaux arts ..., Volume 3

Front Cover
S.A.S, 1725
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 1177 - Pierres e'toient taillées en facettes irregulieres , fur lefquelles elles s'arrêtoient comme des dez à jouer. La dureté de ces Pierres connues depuis long-tems des Naturaliftes, eft fi grande , qu'en les frappant l'une contre l'autre , ou contre un morceau d'acier , elles jettent des étincelles de feu. On s'en fervoit autrefois pour les Arquebufes à rouet. Ce qui leur a fait donner apparemment le nom de Pirites. J'en ai voulu fondre quelques-unes dans un creufer.
Page 1180 - Sur ce que je viens de dire , on peut croire fans difficulté que la Côte de Léon & 'de Cornouaille eft empreinte de matieres fulfureufes , qui venant à fe joindre aux parties de fel marin qui s'évaporent & fe volatilifent continuellement , forment ces (differentes efpeces de Pirires & ces enduits luifans. A Breft même , on voit les...
Page 1377 - Requêtes fur la foi de fon mérite, & au bout de trois ans il fut Lieutenant General de Police de la Ville de Paris en 1697.
Page 1187 - Géfar rendît contre ceux de Vannes. Il venoit les armes à la main , pour les punir des violences qu'ils avoient commifcs contre fès Envoyez Se Ces Intenclans des Vivres.
Page 1182 - Promontoire Gobée , eft la pointe ou l'extrémité Occidentale de la Bretagne , après quoi on trouve le Porç-Liocan dont je viens de parler.
Page 1177 - Au premier bruit , & poufle par ma curiofité naturelle , je m'en fis apporter un grand nombre. Je n'eus pas de peine à reconnoître que c'étoient des Pirites.
Page 1177 - ... de loin à une mafle d'argent ; ce qui trompa les premiers qui y coururent. Toutes ces pierres étoient taillées en facetits irrégulicues , fur lefquelles elles s'arrêtoiem comme des dez a jouer.
Page 30 - FIN. Des Mémoires pour l'Hiftoire des Sciences & des beaux Arts. Mois d'Août 1715.
Page 1182 - Promontoire s'eft partagé en deux , & a laifTé un libre paflàge à la Mer qui s'eft répandue abondamment fur des Terres plus baflès que fon niveauordinaire.
Page 1704 - Dans le genre d'fy/provijerf il paflè tout ce qu'on peuc s'imaginer avant que de l'avoir entendu ; & lors même qu'on eft témoin on a peine à croire ce que l'on voie.

Bibliographic information