Annales des sciences naturelles: Zoologie et biologie animale

Front Cover
Masson, 1854 - Zoology
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 311 - Chiens en pleine digestion de matières graisseuses, j'ai constaté parfaitement que la graisse n'est que fluidifiée par la chaleur de l'estomac , qu'elle s'y reconnaît à ses caractères, et qu'elle se fige à la surface du suc gastrique par le refroidissement, comme de la graisse sur du bouillon. Dans l'intestin, au contraire, au-dessous de l'ouverture des conduits pancréatiques, la graisse ne peut plus être distinguée par ses caractères ; elle forme une matière pultacée, crémeuse, émulsive,...
Page 80 - Le neuvième et dernier volume de ce grand ouvrage vient de paraître, et contient l'histoire des Batraciens, suivie d'un Répertoire générale, ou Résumé systématique ou méthodique des ordres, familles , genres et espèces de la classe des Reptiles, dont l'histoire et les descriptions sont comprises dans ce Traité, et pouvant servir de catalogue des collections entomologiques du Muséum d'histoire naturelle. Gênera des Coléoptères, par M. LACORDAIRE. In-8, 1854 (Roret). Le second volume...
Page 294 - ... 35 à 38 degrés, il devient évident que la graisse n'avait pas été simplement divisée et émulsionnée. En effet, au moment du mélange, la matière grasse neutre et le suc pancréatique alcalin constituaient un liquide blanchâtre, à réaction alcaline, tandis que, cinq ou six heures après, il a acquis une réaction nettement acide. Or, si l'on examine ce qui s'est passé, il est très-facile de constater que la matière grasse a été dédoublée en glycérine et en acide gras (i).
Page 291 - D'abord, cette distinction du fluide pancréatique en normal et anormal me semble tout à fait arbitraire ; et je crois que l'on serait tout aussi fondé à renverser la proposition et à qualifier d'anormale la portion...
Page 318 - ... partie fondamentale de l'opération, puisque le suc digestif lui-même n'a pour effet que de lui venir en aide, en proportionnant la résistance à la quantité de force dont elle dispose. C'est particulièrement dans la région pylorique, avonsnous dit, que le mouvement dont il s'agit offre le plus d'activité ; aussi est-ce là que le tissu musculaire est le plus épais, le plus dense. Dans certains animaux, notamment dans beaucoup de poissons et de reptiles, cette partie du viscère forme...
Page 319 - ... qu'on serait d'abord tenté de croire que la nature s'est fait un jeu de donner à cet organe les formes les plus bizarres et les plus capricieuses ; toutefois, en examinant les choses de plus près, on ne tarde pas à s'apercevoir que ces formes si variées sont partout en harmonie avec le régime alimentaire auquel l'animal est soumis , et qu'ici , comme dans toutes ses œuvres, la nature est toujours admirable. Il n'est pas de mon sujet d'entrer plus avant...
Page 314 - ... est, à mon avis, entre ces deux opinions extrêmes ; car l'action déployée par le fluide chymificateur n'est pas, à beaucoup près, aussi compliquée que l'avaient imaginé les premiers, ni pourtant aussi simple que se l'étaient figuré les seconds. C'est une action...
Page 316 - ... quel que soit le degré de ramollissement auquel cet agent chimique ait amené la matière alimentaire par son action intestine, il faut toujours qu'une force mécanique vienne terminer le travail dans ce qu'il a d'essentiel, en amenant cette matière à un degré d'atténuation suffisant pour qu'elle puisse être absorbée parles orifices des chylifères.
Page 138 - ... habitant les eaux douces. Elle paraîtra, au contraire, très naturelle à quiconque a étudié de près le monde marin , et, dans l'état actuel de nos connaissances , il n'est vraiment pas aisé d'y répondre. Comme M. Yogi, nous admettons, au moins provisoirement, que, chez les animaux composés , il existe de nombreux intermédiaires entre l'individu bien caractérisé et l'organe faisant partie d'une individualité plus complexe. Ce que nous savons de l'Hydre peut jeter du jour sur ce que...
Page 313 - ... digestif proprement dit , c'est le suc gastrique ; car lui seul exerce une action véritablement chimique sur les aliments ; tandis que les autres , savoir la salive, la bile, le suc pancréatique, en un mot, les fluides muqueux de toute espèce, ne sont autre chose que des produits excrémentitiels, qui, avant d'être expulsés définitivement de l'économie, lui rendent encore un dernier service, si je puis m'exprimer ainsi, soit en facilitant le glissement des matières ingérées, soit en...

Bibliographic information