Bibliothèque Latine-Française, Volume 78

Front Cover
C. L. F. Pancoucke, 1830
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 297 - Les arbres demeurent toujours consacrés chacun à une divinité particulière : le chêne à Jupiter, le laurier à Apollon , l'olivier à Minerve, le myrte à Vénus, le peuplier à Hercule.
Page 292 - Lille, et qui avoit non seulement le cerveau hors du crâne et comme porté par Une espèce de pédicule , mais les viscères de la poitrine et de l'abdomen en grande partie hors de leurs cavités, on r.etrouvoit cependant les os du crâne sous le cerveau qu'ils auroient dû couvrir, et les os de la poitrine seulement écartés les uns des autres ; mais ces déplacements du cerveau , du...
Page 321 - C'est une espèce de miel qui s'amasse sur des roseaux. Il est blanc comme de la gomme et se casse sous la dent. Les plus gros morceaux sont de la grosseur d'une aveline. La médecine seule en fait usage (3).
Page 87 - L'élément destructeur de la nature produit aussi quelques animaux. Dans les fourneaux pour le bronze, en Chypre, on voit voler au milieu des flammes un quadrupède ailé qui a la taille d'une grosse mouche : on l'appelle pyralis; d'autres le nomment pyrauste.
Page 287 - ... zoologie des êtres réguliers. Les formes linnéennes, la nomenclature binaire, et généralement tous les moyens d'ordre imaginés par les naturalistes, ont été reconnus applicables par l'auteur à la classification des monstres. Mais M. Geoffroy ne s'en tient point à ce catalogue méthodique ; son but est de s'en servir pour pénétrer plus avant dans le labyrinthe de l'anatomie physiologique.
Page 81 - ... grand exemple de ce que peut en toute chose la continuité du plus petit effort! De tous les êtres vivans, elles seules, avec l'homme, ensevelissent leurs morts. Il n'ya point en Sicile de fourmis ailées. 3i. Les cornes d'une fourmi de l'Inde, attachées dans le temple d'Hercule à Érythres, ont été une merveille.
Page 159 - ... avorté (ejecticia] sont détestables. Les anciens les désignaient sous le nom d'abdomen. Ils attendaient que les tétines fussent desséchées , et n'étaient pas dans l'usage de tuer des truies prêtes à mettre bas. Animaux pourvus de graisse; animaux qui n'en ont pas. LXXXV. Les animaux à corne, qui ont des dents à une seule mâchoire et des osselets aux pieds, ont du suif. Les bisulces , les fîssipèdes et ceux qui n'ont point de cornes ont de la graisse. Elle est compacte , cassante...
Page 2 - Quos teredini ad perforanda robora cum sono teste dentés adfixit , potissimumque e ligno cibatum fecit ? Sed turrigeros elephantorum miramur humeros , taurorumque colla , et truces in sublime jactus : tigrium rapinas , leonum jubas , quum rerum natura nusquam magis , quam in minimis, tota sit. Quapropter, quaeso, ne nostra legentes , quoniam ex his spernunt multa , etiam relata fastidio damnent, quum in contemplatione naturœ nihil possit videri supervacuum.
Page 235 - Il est composé intérieurement de deux glandes jaunâtres, trèsadhérentes à la substance cornée , et se prolongeant par un canal jusqu'à l'extrémité de l'aiguillon , élargi vers sa base en une sorte de réservoir pour l'humeur sécrétée par les glandes. Elles sont composées d'une infinité de glandules arrondies , très-serrées les unes contre les autres , et communiquant ensemble.
Page 335 - Quatuor ejus genera : viridissimum ac pingue , acutis angulis , contumax frianti , quod maxime laudatur : proximum e rufo candicans : tertium brevius atque nigrius. Pejus tamen varium et facile tritu , odorisque usage : c'est le fruit d'une vigne sauvage des Indes, ou, comme d'autres le prétendent , le produit d'un arbrisseau qui ressemble au myrte , et n'a qu'un palme de hauteur. On l'enlève avec sa racine , et on l'assemble en faisceau avec précaution , car il se brise aisément. Celui dont...

Bibliographic information