Oeuvres complétes de Condillac: -10. Histoire ancienne

Front Cover
Lecointe et Durey, 1821
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 29 - L auteur de la nature n'a pas voulu que les hommes vécussent absolument séparés : il les a liés par le besoin qu'ils ont les uns des autres. La mère est nécessaire à l'enfant, et l'enfant l'est lui-même à la mère. La longueur de l'enfance, pendant laquelle ce besoin se fait sur-tout sentir, leur fait une habitude de vivre ensemble ; et ils continuent d'y vivre, lorsque ce besoin n'est plus le même. Si les petits des animaux se séparent bientôt de leur mère et la...
Page 555 - ... subtilités ou dans de vaines recherches. Raisonner, c'est comparer des idées, afin de passer des rapports qui sont connus à la découverte de ceux qui ne le sont pas. Or comment saisir exactement ces rapports, si on ne détermine pas les idées avec précision ? et comment déterminer les idées , si on ne les connaît pas...
Page 286 - Il accepta l'offre des autres, qui promirent de servir jusqu'à la fin de la guerre , et les en remercia. Mais, pendant qu'on lui amenait Bessus, il arriva devant une petite ville où habitaient les Branchides. C'était une famille de Milet que Xerxès avait autrefois fait passer en Asie, comme il revenait de la Grèce, parce qu'ils avaient pillé le temple nommé Didyméon pour lui complaire, et ils s'étaient habitués là.
Page 528 - Lorsque Thémistocle arrive aux jeux, le spectacle qui s'offre à lui n'est d'abord qu'un plaisir de sensation. Mais lorsqu'il remarque tous les regards qui se tournent sur lui , Salamine alors se retrace à sa mémoire : il voit l'amour des Grecs, la considération de l'étranger, son nom porté aux deux bouts de la terre, et transmis à la postérité la plus reculée.
Page 3 - L'HISTOIRE. 3 doit y avoir entre les habitudes , les coutumes et les usages d'après lesquels chacun d'eux se conduit, autant de différence qu'entre les circonstances où ils se trouvent. Mais comme les révolutions de l'esprit humain en produisent de pareilles dans les mœurs , les révolutions des mœurs en produisent de pareilles dans le gouvernement ; ainsi le gouvernement dépend des mœurs, comme les mœurs dépendent de la manière d'envisager les actions humaines. Ces trois choses s...
Page 466 - Mais si j'en ajoute un troisième, un quatrième, et ainsi successivement, il arrivera enfin qu'après un dernier grain ajouté, vous direz : voilà un monceau. Un grain fait donc un monceau. Ce sophisme se nommoit sorite ou entassement ; et on donnoit le nom de cornu à celui-ci. Vous avez ce que vous n'avez pas perdu. Or vous n'avez pas perdu des cornes. Donc, vous avez des cornes...
Page 111 - ... il punit de mort les fautes les plus légères comme les plus grands forfaits. Enfin ses lois n'ayant rien de remarquable que leur cruauté, devinrent inutiles ; le non usage les abrogea.
Page 413 - Une de ses maximes étoit qu'il faut faire du bien à ses amis, pour se les conserver, et à ses ennemis pour les acquérir : maxime supérieure à une de celles de Bias, qui disoit qu'il faut aimer comme si on devoit haïr un jour. Il se plaisoit à proposer des questions, sous le voile de l'énigme, à l'exemple des orientaux, chez qui il avoit voyagé.
Page 12 - Nous n'entrerons pas dans ces discussions, parce qu'il importe peu de faire des conjectures , lorsqu'il n'en peut résulter aucune instruction utile. «""de "h°...
Page 81 - Les habitans de la campagne eurent droit de suffrage comme ceux de la ville, et toute l'Attique fut soumise à la juridiction de cette capitale. C'est tout ce qu'on peut savoir d'un peu certain sur l'origine d'Athènes, à travers les faits prodigieux dont les Grecs ont tâché d'embellir ce qu'ils ont fait et ce qu'ils ont écrit. Cette manie du merveilleux qui a rendu les commencemens de leur histoire si suspects, les domina longtemps, et...

Bibliographic information