Eléments de géographie. Relation du voyage fait par ordre du roi au cercle polaire pour déterminer la figure de la terre. Relation d'un voyage au fond de la Lapponi pour trouver un ancien monument. Lettre sur la comète, qui paroissoit en 1742. Discours académiques. Dissertation sur les différents moyens dont les hommes se sont servis pour exprimer leurs idées

Front Cover
J. M. Bruyset, 1768 - Ethics
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 429 - Si mourut comme il avoit vécu ; c'eft-à-dire , fans fafte & fans foiblefle , s'acquittant de tous fes devoirs avec la plus grande décence. Pendant fa maladie fa maifon fut remplie de tout ce qu'il y avoit en France de plus grand , & de plus digne de fon amitié. Madame la Duchefle d'Aiguillon , qui me permettra de la citer ici , ( la mémoire de M.
Page 423 - Si vous pouvez dans quelque conversation parler au roi de ma reconnoissance , et que cela soit à propos , je vous prie de le faire! Je ne puis offrir à ce grand prince que de l'admiration , et en cela même je n'ai rien qui puisse presque me distinguer des autres hommes. Je...
Page 401 - Législateurs : tous ont fenti que chaque particulier doit une partie de fon bonheur au bonheur de la fociété qu'il forme. Mais cette partie qu'il cède peut être plus grande ou plus petite par rapport à l'avantage qu'il en retire lui-même, & par rapport à ce qui en réfulte pour le bonheur public: elle pourroit être telle que le particulier perdît beaucoup , fans que le bonheur public fût accru.
Page 395 - Pbilofophe trouvera peut-être que la paffion la plus violente de toutes, celle qui dirige prefque toutes les actions des hommes, n'occupe point trop de place dans un livre dont l'homme eft l'objet. Malgré la préférence que M. de...
Page 390 - Bonneval , cet homme fi celebre par fes aventures , par fes projets & par fes malheurs ; un fpectacîe digne d'un tel obfervateur. Prenant fa route par Turin , il arriva à Rome ; où il vit avec les yeux d'un homme de goût , que la Nature n'a accordé que rarement aux Philofophes , les merveilles de l'antiquité , & celles qui y ont été ajoutées par les Michel Anges ^ les Raphaëls , les Titiens. Mais plus eu-?
Page 396 - ... leur imagination fous des objets trop étrangers pour elle , nous ont donné des ouvrages où l'on découvre à tout moment les lacunes de leur favoir , tombent ou bronchent à chaque pas ! Quant au...
Page 153 - Lorfqu'on ouvroit la porte d'une chambre chaude , l'air de dehors convertiflbit fur le champ en neige la vapeur qui s'y trouvoit , & en formoit de gros tourbillons blancs : lorfqu'on fortoit , l'air fembloit déchirer la poitrine. Nous étions avertis & menacés à tous...
Page 416 - Montefquieu a épuifées en ne paroiflant que les effleurer , on ne les a qu'à peine effleurées. Et quant à ce prétendu ordre que ces -Auteurs ont cru mettre dans leurs ouvrages ; ce n'eft le plus fouvent que parce qu'ils ne voyoient pas fi bien que M. de Montefquieu , qu'ils ont lié des chofes qu'il a lauTé féparées.
Page 402 - ... qui refte après la déduction faite de tous les malheurs particuliers. Par cette expofition du principe que nous regardons comme le fondement de toutes les loix , nous fommes obligés de laifler voir que nous ofons différer du fentiment de M.
Page 385 - Juin < manqueront pas de rendre le même hommage à fa mémoire , & s'en acquitteront mieux que nous : mais nous avons cru qu'on ne fauroit trop parler, ni parler dans trop de lieux , d'un homme qui a tant fait d'honneur à la fcience & à l'humanité ; qu'on ne fauroit trop préfenter l'image de M. de Montefquieu , dans un...

Bibliographic information