Sermons, Volume 1

Front Cover
A. Le Clere, 1820 - Sermons, French
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 14 - La principale utilité de l'histoire consiste à découvrir les principes constants et universels de la nature de l'homme, considérée dans tous les états et dans toutes les situations de la vie; c'est elle qui nous fournit les matériaux d'où nous tirons nos remarques sur les ressorts réglés des actions humaines.
Page 295 - ... qu'effaçant dans les âmes les premières notions de la morale, elle les abandonne sans défense à toutes les fureurs des passions : non-seulement les crimes se multiplient,' mais le remords se tait, la honte finit, et la conscience s'éteint avec le sentiment de la religion.
Page 164 - Les gouvernements n'ont pas toujours paru assez convaincus de tout ce qu'ils pouvaient faire de bon et d'utile avec le seul secours des instruments de la religion. Le nécessaire suffit à des hommes supérieurs aux besoins du luxe et de la mollesse. Ceux qui n'ont en vue que Dieu et la religion n'ont pas même besoin de la gloire humaine. Mais les gouvernements ont besoin de leur assurer pour...
Page 133 - Bausset , à l'origine de ces missions lointaines dont le dévouement le plus admirable avoit pu seul inspirer la première pensée , et dont la politique et le commerce avoient recueilli de si grands avantages. Il rappela toute l'importance que la pieuse sagesse de nos rois avoit cru devoir y attacher , la protection constante qu'ils leur avoient accordée , et tous les genres de secours qu'ils avoient affectés à leur établissement et à leurs progrès. Louis...
Page 293 - ... qu'ils ne s'embarrassent pas de résoudre. Ils ont. développé les merveilles du corps humain , et n'ont pas su parvenir jusqu'au principe immortel qui l'anime, et ils n'ont pas trouvé la fin de cet ensemble merveilleux ! Aveugles et malheureux , ils arrivent à la mort , après avoir tout appris, excepté ce qu'ils dévoient...
Page 293 - Nous ne contestons pas leur savoir, mais nous déplorons leur erreur : ils se sont élevés jusqu'aux cieux pour interroger le cours des astres, et ils ont oublié ce Dieu dont les cieux racontent la gloire et publient l'infinie grandeur. Ils ont tout connu de ce...
Page 134 - L'abbé Duval retraça avec douleur leur état actuel que peut à peine soutenir , au milieu des plus terribles épreuves , le zèle des prêtres vertueux qui traversent les mers , et vont braver la mort pour rallumer le flambeau de la foi près de s'éteindre. Il étoit impossible de peindre une situation si déplorable , sans donner de justes regrets à la mémoire de ces hommes apostoliques qui avoient fondé avec tant d'art, de patience et de génie, ces grandes colonies du...
Page 66 - ... croit assez communément , et que le premier usage qu'ils font de leur jugement naissant est de comparer les leçons qu'ils reçoivent avec les exemples qu'on leur donne. Ce premier volume se borne à exposer les principes de la religion naturelle , et c'est le seul que l'auteur ait publié. Le second devoit offrir les preuves de la religion révélée, et le troisième les caractères de la religion catholique. On devine aisément que l'auteur s'étoit interdit d'entrer dans aucun systême de...
Page 80 - ... il ne leur promet point l'évidence; il ne dissimule point que des hommes célèbres par leurs écrits et leur réputation ont professé des doctrines opposées; il produit le texte même de leurs opinions et des raisonnemens dont ils ont prétendu les appuyer. Il se borne à demander à ses auditeurs de l'écouter, ainsi que ses adversaires, avec une égale impartialité , et il consent à les prepare euxmêmes pour ses juges.
Page 82 - ... et de leurs vues dans les circonstances difficiles où l'un et l'autre se trouvèrent placés. C'est, la même inflexibilité de principes, la même sagesse de caractère, la même fermeté à ne jamais s'écarter des conseils de la modération. ' Cette sagesse de principes et de caractère, réunie à de grandes vertus et à de vrais talens, a peut-être contribué plus qu'on ne pense à préserver l'église de France de beaucoup de malheurs. L'exemple et la considération personnelle de tels...

Bibliographic information