Mémoires et mélanges historiques et littéraires, Volume 1

Front Cover
A. Dupont et cie, 1827 - Europe
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 190 - Saxe auraient voulu avoir un fils comme lui. Il est étourdi comme un hanneton au milieu des canonnades les plus vives et les plus fréquentes, bruyant, chanteur impitoyable, me glapissant les plus beaux airs d'opéra, fertile en citations les plus folles au milieu des coups de fusil, et jugeant néanmoins de tout à merveille. La guerre ne l'enivre pas, mais il y est ardent d'une jolie ardeur, comme on l'est à la fin d'un souper. Ce n'est que lorsqu'il...
Page 42 - Ne point prendre d'amans, parce que ce serait abdiquer, est une des idées les plus profondes et les plus neuves. Vous êtes plus embarrassée qu'embarrassante; et, quand l'embarras vous saisit, un certain petit murmure rapide et abondant l'annonce le plus drôlement du monde : comme ceux qui ont peur des...
Page 67 - ... mi-côte, et coule ensuite paisiblement au milieu des arbres fruitiers, qui prêtent aux morts une ombre hospitalière. Leur tranquille séjour est marqué par des pierres couronnées de turbans dont quelques-uns sont dorés, et par des espèces d'urnes cinéraires en marbre, mais grossièrement construites. La variété de tous ces genres de spectacles qui donnent à penser me dégoûte d'écrire . je m'étends sur mes carreaux, et je réfléchis. Non, tout ce qui se passe dans mon âme ne peut...
Page 187 - ... à l'humeur ou à la plaisanterie ; prévenu aisément pour ou contre, revenant de même ; parlant théologie à ses généraux, et guerre à ses archevêques ; ne lisant jamais, mais sondant tous ceux à qui il parle, et les contredisant pour en savoir davantage ; faisant la mine la plus sauvage ou la plus agréable ; affectant les manières les plus repoussantes ou les plus attirantes ; ayant enfin tour à tour l'air du plus fier satrape de l'Orient ou du courtisan le plus aimable de Louis...
Page 60 - Je crois encore rêver quand dans le fond d'une voiture à six places, qui est un vrai char de triomphe , orné de chiffres en pierres brillantes, je me trouve assis entre deux personnes, sur les épaules desquelles la chaleur m'assoupit souvent, et que j'entends dire en me réveillant , à l'un de mes camarades de voyage : J'ai trente millions de sujets, à ce qu'on dit, en ne comptant que les mâles, — Et moi vingt-deux, répond l'autre, en comptant tout.
Page 78 - Je fonds en larmes sans savoir pourquoi ; mais que ces larmes sont douces ; c'est un attendrissement général ; c'est un épanchement de sensibilité, sans en pouvoir fixer l'objet. Dans ce moment où tant d'idées se croisent à la fois, je pleure sans être malheureux ; mais, hélas ! me dis-je, en m'adressant à quelques personnes auxquelles je pense souvent : peut-être suis-je triste, peut-être l'êtes-vous aussi, d'être séparées de moi par des mers, par des déserts, des remords, des parents,...
Page 100 - J'aime mon état d'étranger partout, Français en Autriche, Autrichien en France, l'un et l'autre en Russie , c'est le moyen de se plaire en tous lieux , et de n'être dépendant nulle part. Nous touchons au moment de quitter la fable pour l'histoire, et l'Orient pour le Nord. J'aurai toujours pour vous le midi dans mon cœur : que dites- vous de ce trait piquant ? Il a du moins , vous en conviendrez , le mérite du naturel.
Page 277 - Lys, et ne préviennent ainsi les rassemblements nécessaires pour attaquer partout, en commençant par sauter, à la russe, dans le camp retranché de Maubeuge. C'est ce que j'ai conseillé pendant tout l'hiver, mais en vain. Si...
Page 369 - Que sur la rive de mes fontaines tout retentisse des cris d'une augmentation considérable d'animaux; que toutes les pièces d'eau soient troublées par les sauts de plusieurs milliers de carpes ; que les canards fassent partout des nids; que l'on rencontre jusqu'à des oies; que les pigeons, chassés de tous les côtés , viennent se réfugier sur les toits. Il me semble que c'est augmenter les richesses de la nature, que d'augmenter le nombre de ses enfants.
Page 80 - Neuf ou dix campagnes que j'ai faites ', une douzaine de batailles ou d'affaires que j'ai vues, viennent ensuite se présenter à moi comme un songe. Je pense au néant de la gloire, qu'on ignore, qu'on oublie, qu'on envie, qu'on attaque et qu'on révoque en doute ; et une partie de ma vie pourtant, me dis-je à moi-même, s'est passée à chercher à la perdre, cette vie, en courant après cette gloire. Je n'attaque pas ma valeur, elle est peut-être assez brillante; mais je ne la trouve pas assez...

Bibliographic information