Recueil de voyages et de mémoires, Volume 8

Front Cover
Imprimerie d'Everat, 1866
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 16 - ... à conclure que le reste est à l'avenant et qu'ils sont, non pas une formation indépendante et originale, mais une corruption de l'idiome cultivé qui, tombé en des bouches- mal apprises, y subit tous les supplices de la distorsion.
Page 62 - Perses sont si faibles que si tu veux les frapper avec un seul petit caillou, tu les perces'; ceux des Égyptiens, au contraire, sont si durs, que tu les romprais difficilement en les heurtant avec une grosse pierre. Ils m'en ont donné le motif, et je n'ai pas eu de peine à les croire : c'est que les Égyptiens commencent, tout enfants, à se raser la tête, et que leur crâne s'épaissit par l'action du soleil. La même cause conserve leur chevelure ; en effet , nulle part on ne verrait si peu...
Page 17 - Ignicoles, qui se perpétuent de » père en fils depuis la destruction de leur monarchie, ont un « idiome particulier, mais on le croit plutôt un jargon que leur » ancienne langue. Ils disent que leurs prêtres, qui se tiennent à » Yezd, ville de la Caramanie, qui est leur pyrée et leur princi» pale place, se sont transmis cette langue jusqu'ici par tradition.
Page 45 - Cela se voit aussi dans les provinces les plus proches de l'Inde, où les habitants ne sont guère moins mal faits que les Guèbres, parce qu'ils ne s'allient qu'entre eux; mais dans le reste du royaume, le sang persan est présentement devenu fort beau, par le mélange du sang géorgien et circassien, qui est assurément le...
Page 100 - Kafiristan et d'autres régions montagneuses, dont les solitudes n'ont, très probablement, jamais été envahies par des conquérants étrangers, comme étant de même race que les Tadjiks, et ces derniers comme des aborigènes des plaines, où on les trouve maintenant. Les habitants des régions alpines que je viens de mentionner ont des dialectes qui leur sont propres, mais il ya une ressemblance frappante entre eux et les Tadjiks de la plaine. Quant à leurs points de différence, ils peuvent...
Page 101 - ... mais pas autant que chez les Persans méridionaux et occidentaux. La bouche est assez grande, de même que les oreilles et les pieds. L'abondance des cheveux est la même que chez les Persans, et non-seulement la barbe est touffue, mais souvent la poitrine et les bras sont abondamment couverts de poils. Le squelette du Tadjik est beaucoup plus massif que celui du Persan, ce qui donne à l'individu vivant des formes plus lourdes. Les tailles fines et élancées, si communes en Perse, ne se rencontrent...
Page 102 - Les tailles fines et élancées, si communes en Perse, ne se rencontrent guère chez les Tadjiks. Leur peau est tout aussi blanche et fine que celle des Persans ; aussi est-elle très-susceptible, comme celle de leurs congénères de l'Occident, de se hâler, s'ils résident longtemps dans les climats chauds. Généralement, les Tadjiks sont forts, supportent facilement de grandes privations et peuvent travailler longtemps sans se fatiguer ; mais ils sont beaucoup moins bons marcheurs que les Persans....
Page 101 - Tâdjiks sont d'une taille élevée; ils ont des yeux et des cheveux noirs ; la tête est longue, comme celle des Persans; mais l'os frontal, chez eux, est plus larg-e entre les lignes semicirculaires temporales, ce qui leur donne aussi des figures d'un ovale plus large que celles des Persans occidentaux. Le nez, la bouche et les yeux sont bien dessinés, mais le premier est rarement recourbé ; sa forme ordinaire est droite, beaucoup plus proéminente que chez les races mongoles, mais pas autant...
Page 102 - Persan, ce qui donne a l'individu vivant des formes plus lourdes. Les tailles fines et élancées, si communes en Perse, ne se rencontrent guère chez les Tadjiks. Leur peau est tout aussi blanche et fine que celle des Persans, aussi estelle très-susceptible, comme celle de leurs congénères de l'Occident, de se hâler s'ils résident longtemps dans les climats chauds. Généralement les Tadjiks sont forts, supportent facilement de grandes privations, et peuvent travailler longtemps sans se fatiguer;...
Page 90 - II me semble donc qu'on a le droit de conclure de tout ce qui précède que le nom de Tadjik , originairement nom collectif, appliqué aux premiers ignicoles, bactriens ou autres, désigne maintenant les aborigènes de race persane, ayant su garder leur langue et quelques traces d'une civilisation antique, malgré une longue série de siècles de domination étrangère et barbare.

Bibliographic information