Revue d'Alsace, Volume 37

Front Cover
Fédération des sociétés d'histoire et d'archéologie d'Alsace., 1886 - Alsace (France)
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 304 - ... magistrats les habitent; que le culte y est célébré avec plus de solennité; enfin parce qu'elles surpassent en population les autres lieux, tels que bourgs, villages, hameaux. . Chez les Gaulois, du temps de César, il existait un ordre de choses tout différent , et les institutions qui caractérisent nos villes n'étaient pas contenues dans des édifices , ni réunies dans des lieux habités ; c'était sur des frontières desnations que se rendaient les marchands, que se faisaient les échanges,...
Page 289 - Lucotèce, dénuée de murs d'enceinte, n'avait de fortification que le cours de la Seine. Elle n'était point une ville; les Gaulois, à cette époque, n'en avaient point : ils habitaient des chaumières éparses dans les campagnes, et lorsqu'ils craignaient une attaque , ils se retiraient avec leurs denrées, leur famille et leurs bestiaux, dans leurs forteresses, et y construisaient à la hâte des cabanes où ils abritaient leurs personnes et leurs provisions'.
Page 29 - Le sénat, sous son influence, nomma un gouvernement provisoire, déclara Napoléon déchu du trône, le droit d'hérédité aboli dans sa famille, le peuple français et l'armée déliés envers lui du serment de fidélité.
Page 310 - Gaulois; dans cette enumeration, les oppida ne sont point compris. On ne trouve aucune expression qui signifie une ville: il n'en existait donc pas chez ces peuples , et les oppida n'étaient donc pas des lieux ordinaires d'habitation.
Page 104 - La joie ici défend l'abus ; Point d'entraves à la pensée , Par ordonnance de Bacchus. A son gré que chacun professe Le culte de sa déité; Qu'on puisse aller même à la messe : Ainsi le veut la liberté.
Page 111 - J'adore en périssant la raison qui t'aigrit : Mais dessus quel endroit tombera ton tonnerre Qui ne soit tout couvert du sang de Jésus-Christ ? SONNET 1 ROMPEURS miroirs des cœurs, infidèles lumières, Ah!
Page 312 - JEdui, de l'avoir fait cesser? ne serait-il pas ridicule à un écrivain qui, s'adressant à une nation de l'Europe moderne, lui dirait: « Vous avez été « réduite au malheur de vous retirer dans vos villes, « et de les habiter? » Ainsi les oppida n'étaient point semblables à nos villes, et il fallait aux Gaulois un événement calamiteux, extraordinaire, pour qu'ils fussent contraints de s'y réfugier.
Page 304 - ... des lieux habités; c'était sur des frontières desnations que se rendaient les marchands, que se faisaient les échanges, que se tenaient les foires et marchés, et cet usage en plusieurs pays de la France subsiste encore. Les affaires politiques , administratives et judiciaires se traitaient aussi en plein air, sur des frontières et dans des lieux sacrés. César nous apprend que les assemblées de toute la Gaule se tenaient, non dans une ville, mais sur les frontières des Carnutes (i)....
Page 246 - Clergé de son diocèse, tous actes de Justice requis et nécessaires de ce faire. Te donnons pouvoir sans pour ce demander autre permission ny Pareatis, car tel est nôtre plaisir.
Page 238 - L'aspirant à la maîtrise sera interrogé : Sur les livres et les registres à partie double et à partie simple ; Sur les lettres et billets de change; Sur les règles d'arithmétique ; Sur la partie de l'aune, sur la livre et le poids...

Bibliographic information