Essai d'un glossaire des patois de Lyonnais, Forez et Beaujolais

Front Cover
N. Scheuring, 1864 - French language - 455 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page xxviii - Je vous jure que j'ai autant besoin d'un interprète qu'un Moscovite en aurait besoin dans Paris. Néanmoins je commence à m'apercevoir que c'est un langage mêlé d'espagnol et d'italien ; et, comme j'entends assez bien ces deux langues, j'y ai quelquefois recours pour entendre les autres et pour me faire entendre. Mais il arrive souvent que...
Page xvii - Rapport sur la nécessité et les moyens d'anéantir les patois et d'universaliser l'usage de la langue française », in Michel de Certeau, Dominique Julia et Jacques Revel, Une politique de la langue.
Page xvii - On peut assurer sans exagération qu'au moins six « millions de Français, surtout dans les campagnes , « ignorent la langue nationale ; qu'un nombre égal est à « peu près incapable de soutenir une conversation suivie ; « qu'en dernier résultat, le nombre de ceux qui la parlent a purement n'excède pas trois millions, et probablement « le nombre de ceux qui l'écrivent correctement est « encore moindre. a Ainsi avec trente patois différents, nous sommes en« corepour le langage à la Tour...
Page xxviii - J'avais commencé dès Lyon à ne plus guère entendre le langage du pays et à n'être plus intelligible moi-même. Ce malheur s'accrut à Valence, et Dieu voulut qu'ayant demandé à une servante un pot de chambre, elle mit un réchaud sous mon lit. Vous pouvez vous imaginer les suites de cette maudite aventure, et ce qui peut arriver à un homme endormi qui se sert d'un...
Page lxv - MOLARD , instituteur; 4e édition, revue, corrigée et augmentée de plus de 400 articles nouveaux, — Lyon, Yvernault ; Paris, Brunot Labbe, 1810, in-12, 284 pp. et 5 pp. d'addition. 5. La 5e, Lyon, 1813, in-8°, a le même titre que celle de 1797. Celle de 1810 a donné naissance à deux opuseules sur le même sujet : MGM DEPLACE, instituteur comme M. Molard, publia des Observations grammaticales sur quelques articles du Dictionnaire du mauvais langage.— Lyon, Ballanche, 1810, in-12 de vni-95...
Page xlviii - Recueil des chevauchées de l'asne faites à Lyon en 1566 et 1578, augmenté d'une complainte inédite du temps sur les maris battus par leurs femmes; précédé d'un avantpropos sur les fêtes populaires en France (par MP Allut).
Page xlvii - Recueil faict au vray de la Chevauchée de l'Asne, faicte en la ville de Lyon et commencée le premier jour du mois de septembre mil cinq cens soixante-six, avec tout l'ordre tenu en icelle. (Mulieris bonœ bealus vir.) Lyon, Guillaume Testefort.
Page lxiv - Lyon, mais d'origine genevoise, a enseigné pendant longtemps dans notre" ville la langue française et la langue latine. Il y est mort le 6 mars 1825, à l'âge de 65 ans. Son livre a eu au moins cinq éditions dont voici l'indication : 1.
Page xxviii - Valence, et Dieu voulut qu'ayant demandé à une servante un pot de chambre, elle mit un réchaud sous mon lit. Vous pouvez vous imaginer les suites de cette maudite aventure, et ce qui peut arriver à un homme endormi qui se sert d'un réchaud dans ses nécessités de nuit. Mais c'est encore bien pis en ce pays. Je vous jure que j'ai autant besoin d'interprète, qu'un Moscovite en auroit besoin dans Paris.
Page lii - Au xviii* siècle, à Lyon, la plupart des artisans parlent encore le patois. La bourgeoisie ne le parle plus, mais elle le comprend, et elle s'en sert encore quelquefois soit dans les divertissements du carnaval, soit lorsqu'elle veut déguiser une satire sous une forme populaire. On ne trouve plus d'actes ni de livres patois ; mais c'est l'époque des noëls et des chansons satiriques. I. Les noëls publiés au xvni

Bibliographic information