Les mœurs d'aujourd'hui

Front Cover
Coulon-Pineau, 1854 - Boats and boating - 213 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 30 - On remplace un ami, son épouse, une amante; Mais un vertueux père est un bien précieux Qu'on ne tient qu'une fois de la bonté des dieux.
Page 130 - ... l'accueillir, encore que messieurs de l'Académie s'en servent au besoin sans scrupule; et, en effet, comment diraient-ils autrement? Chantage n'est pas dans les anciens dictionnaires, cela est vrai, mais chanter se trouve dans Furetière avec l'acceplion métaphorique de chantage : — « On » ilil figurément d'un homme à qui l'on veut faire faire » quelque chose par force, qu'on le fera bien chanter, » qu'on l'obligera à payer, à faire ce qu'il doit.
Page 80 - Un homme d'esprit et de bonnes manières, M. le comte de Maussion, a donné au mot blague une signification que l'usage a consacrée : « l'art de se présenter sous un jour favo« rabio, de se faire valoir, et d'exploiter pour « cela les hommes et les choses.
Page 84 - Fran» çaisestessentiellementblagueur, le Parisien surtout. » On peut être forcé de soutenir un mensonge par » amour-propre et respect tardif de soi ; on abandonne » une blague sans scrupule... » Mon beau-père, vous n'êtes qu'un vieux bla» gueur ! dit Robert Macaire au baron de Wormspire ;
Page xvi - La mesure de la vie est donc en général la différence qui existe entre l'effort des puissances extérieures , et celui de la résistance intérieure. L'excès des unes annonce sa faiblesse ; la prédominance de l'autre est l'indice de sa force...
Page x - Furetière va dans le même sens, en parlant d'« habitudes naturelles ou acquises, suivant lesquelles les peuples ou les particuliers conduisent les actions de leur vie...
Page x - Les mœurs sont des habitudes naturelles ou acquises pour le bien ou pour le mal , et suivant lesTome lit, <?6t à i770.
Page 180 - ... toutes les autres. Elle a ses grands et ses petits fabricans , ses notables et son bas commerce , ses ateliers de vingt métiers et ses ouvriers en chambre ; elle a ses capitalistes et ses courtiers , elle tient un prix courant, elle fait travailler au mois , à la journée , à la pièce; elle s'adjuge au rabais : " il ne lui manque rien , pas même la patente. Cette industrie occupe et monopolise les deux grands débouchés littéraires , le théâtre et la librairie.
Page 206 - MACAIRE : Le nom de ce personnage de comédie caractérise aujourd'hui toute une classe de la société. « Incapables de crimes aussi bien que de vertus , ils ont laissé de leurs poils aux buissons de la police correctionnelle , et c'est tout : leur basse histoire n'a pas même eu toujours les honneurs du bulletin des tribunaux ; ils se croyaient des Macaires et n'ont été que des filous. » — LUCHET. — 17
Page 89 - ... j'admets comme M. de Maussion, une blague française délicate et polie, tout à fait impersonnelle et désintéressée ; mais n'at-elle pas l'inconvénient énorme de produire tôt ou tard le scepticisme de tous à votre endroit? N'est-il pas déshonorant qu'un homme, avant d'entamer quoi que ce soit de sérieux avec un autre homme, soit obligé de lui dire : Ah ça ! pas de blagues ! quand il s'agit de la fortune, de l'honneur ou de la vie ? » II ya du vrai dans ces considérations, mais M....

Bibliographic information