Mystères inédits du quinzième siècle, Volume 2

Front Cover
Achille Jubinal
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 12 - prophètes. AMOS. Hélie, entendez, amiz : | J'ay en mon cuer jà pieçà mis Une merveille que vous diray. Vous savez bien, et c'est tout vray, Et hoc scio ita esse, De la ligniée de Jessé, Une vierge sy doit issir; Et celle vierge doit flourir, Et après tel fruit portera Qui le peuple confortera
Page 384 - (Bib. royale), d'après lequel je la donne; toutefois, je l'ai revue sur la leçon du Mst. 7615, fol. cxvi. LE SONGE D'ENFER. En songes doit fables avoir, Se songes puet devenir voir; Dont sai-je bien que il m'avint Qu'en sonjant .1. songe, me vint Talent que pèlerins seroie. Je m'atornai et pris ma voie Tout droit vers la cité d'Enfer. Errai tant
Page 9 - parmy la gorge et die : Ha hay! je suy mal avoiez: Ce morcel ne puis avaler. Las doulereux! qu'il est amer! En la gorge la mort me tient. Hélas ! trop à tart me souvient De la parole que me dist Nostre Seigneur quant il fist A poy que de couroux n'enrage. Las, dont m'est avenu se courage
Page 19 - de miséricorde Dont puisse avoir pais et concorde. A Cep l'enfant tu t'en yras Et de par moy tu li diras Quant son père sera feniz Et il sera en terre mis, Que tantost de planter s'avence Dessus sa fosse ceste branche. Ce rain tant montepliera Que une crois faicte en sera Où la
Page 126 - avant huy que demain. Cy voisent Joseph et Marie tout bellement. BIÉTRIS, famme. J'ay .1. enfant de bel afaire, Biaus est de corps et de viaire, De tous enfés est ly plus biaux ; Bien ly feray touz cez aniaux. C'est tout mon soûlas et ma joie : Certes moult bien son temps enploie Qui ainssy fait telle porture.
Page 9 - EVE. Adam, je vous dy, sanz mentir, Que grant profit nous en vendra. Plain de science vous rendra ; Je vous prie, or essaiez. Adam prengne la pomme et morde et se prengne parmy la gorge et die : Ha hay! je suy mal avoiez: Ce morcel ne puis avaler. Las doulereux! qu'il est amer! En la gorge la mort me tient. Hélas ! trop
Page 84 - BALTAZAR, premier roy. Ha ! trez-doulz Diex que j'ay grant joie ! Louez soit cilz qui tout avoie ! L'estoille voy certainement Dont Balaham fist le trestement Et dist en la prophécie, Bien pert qu'elle est assaucie, Que de Jacob estoille ystroit Et .1.
Page 116 - cy merveilles; Oncques mais n'oy lez pareilles. Je vous dy bien certainement J'ay entendu en mon dormant .1. angle qui est descenduz Du ciel et nous a deffenduz Que par Hérode ne retournons Que malvaiz loier en arons. C'est .1. tirant de maise vie II nous feroit perdre la vie : Tourner nous fault
Page 384 - chemin et bêle voie Truèvent cil qui enfer vont querre. Quant je me parti de ma terre, Force que li contes n'anuit, Je m'en ving la première nuit A Covoitise la cité. En terre de Desleauté Est la cité que je vous di. Ge i ving par .1. mercredi; Si me
Page 403 - faut si apoint Qu'après ce n'en diroie point, Por aventure qui aviegne, Devant que de songier reviegne. Raouls de Houdaing, sanz mençonge. Qui cest fablel fist de son songe, Ci fine li songes d'enfer