Traité élémentaire des chemins de fer ...

Front Cover
Langlois et Leclercq, 1860 - Railroads
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 283 - on indiquait au mécanicien la vitesse approchée à laquelle il devait marcher. L'uniformité établie, un observateur, muni d'un compteur, notait le temps employé à franchir un certain nombre de poteaux télégraphiques : la vitesse étant connue, on donnait au mécanicien le signal du ralentissement en tête, et on observait le temps écoulé et l'espace parcouru jusqu'à l'arrêt.
Page 365 - vapeur, à laquelle on restituerait à chaque coup de piston la chaleur qu'elle a perdue en produisant l'effet mécanique,
Page 283 - de 28 k ,83 à l'heure. La commission a constaté : 1° Que le mécanicien gouvernait son train avec une grande facilité, arrêtait avec précision, sans hésitation, aux points voulus, et commençait à ralentir en abordant les stations plus tard qu'il ne l'eût fait avec le même nombre de freins manœuvres par
Page 285 - avec une promptitude qu'il serait impossible de dépasser, et souvent même difficile d'atteindre dans le service. Les résultats qui précèdent doivent donc être regardés comme la limite de ce que peut donner, dans les circonstances indiquées de vitesse et de composition du train et d'état des rails, l'action automatique des tampons mise en jeu par les moyens de ralentissement
Page 868 - de leur circonférence d'outils d'acier analogues à ceux fixés sur les machines destinées à travailler les métaux et le fer. Les plateaux étant animés d'un
Page 365 - mètres. Il avait deviné l'avenir. C'est le propre des hommes de génie qui devancent leur époque. Nous avons entendu Stephenson lui-même exprimer son admiration pour ce tracé, que tant d'autres considéraient alors comme défectueux.
Page 33 - pays de ces merveilleux instruments de travail. Les voyageurs qui pénètrent librement dans la gare à toute heure se familiarisent avec les machines en les étudiant. Ils cessent, en les admirant, de les craindre, et c'est ainsi que les chemins de fer deviennent populaires. En emprisonnant au
Page 601 - La distance entre les plaques tubulaires ne dépendant plus d'une manière aussi absolue que dans les autres machines de l'écartement des essieux extrêmes, on a pu employer des tubes assez courts, de petit diamètre et à faible épaisseur, qui, pour la même section occupée dans le corps cylindrique, donnent la plus grande surface de chauffe pour un même poids de
Page 283 - quoique la poussée du train ne pût s'exercer sur le premier qu'en passant par le second et le troisième préalablement calés ; 3° Que l'accumulation en tête de tous les moyens d'arrêt

Bibliographic information