Grammaire des grammaires: ou Analyse raisonnée des meilleurs traités sur la langue franc̜oise ...

Front Cover
Janet t Cotelle, 1822 - French language
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 452 - N'est point tel que l'erreur le figure à vos yeux. L'Éternel est son nom. Le monde est son ouvrage, II entend les soupirs de l'humble qu'on outrage, Juge tous les mortels avec d'égales lois, Et du haut de son trône interroge les rois. Des plus fermes États la chute épouvantable, Quand il veut, n'est qu'un jeu de sa main redoutable.
Page 83 - Déjà frémissait dans son camp l'ennemi confus et déconcerté. Déjà prenait l'essor pour se sauver dans les montagnes cet aigle, dont le vol hardi avait d'abord effrayé nos provinces.
Page 451 - ... objets! Que je peigne en mes vers quelque rive fleurie! La Parque à filets d'or n'ourdira point ma vie; Je ne dormirai point sous de riches lambris. Mais voit-on que le somme en perde de son prix?
Page 548 - Cueillir, part. prés.: cueillant, part. passé: cueilli, j'ai cueilli je cueille tu cueilles il cueille nous cueillons vous cueillez ils cueillent je cueillais tu cueillais il cueillait nous cueillions vous cueilliez ils cueillaient je cueillis tu cueillis il cueillit nous cueillîmes vous cueillîtes ils cueillirent je cueillerai tu cueilleras il . cueillera nous cueillerons vous cueillerez ils cueilleront Dormir, part.
Page 375 - Fille d'Agamemnon, c'est moi qui, la première, Seigneur, vous appelai de ce doux nom de père.
Page 216 - Si la douleur de notre captivité ne nous eût rendus insensibles à tous les plaisirs, nos yeux auraient été charmés de voir cette fertile terre d'Egypte, semblable à un jardin délicieux arrosé d'un nombre infini de canaux.
Page 388 - Heureux qui, satisfait de son humble fortune, Libre du joug superbe où je suis attaché, Vit dans l'état obscur où les dieux l'ont caché ! ARCAS Et depuis quand, seigneur, tenez-vous ce langage?
Page 327 - II change à tous moments d'esprit comme de mode : II tourne au moindre vent , il tombe au moindre choc , Aujourd'hui dans un casque , et demain dans un froc.
Page 452 - Vous, nés tous ses sujets; vous, faits pour obéir? Un fils ne s'arme point contre un coupable père; II détourne les yeux, le plaint, et le révère.
Page 82 - La Mollesse oppressée Dans sa bouche à ce mot sent sa langue glacée, Et, lasse de parler, succombant sous l'effort, Soupire, étend les bras, ferme l'œil, et s'endort.

Bibliographic information