Dictionnaire philosophique, Volumes 1 à 2

Couverture
Menard et Desenne, 1827
4 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Dictionnaire philosophique

Avis d'utilisateur  - Virgule-Magazine - Babelio

Dictionnaire philosophique par Voltaire En 1764, Voltaire a fait paraître la première édition de son Dictionnaire philosophique. C’est la somme des réflexions et des combats de toute une vie. Il y ... Consulter l'avis complet

Dictionnaire philosophique

Avis d'utilisateur  - vincentf - Babelio

Dictionnaire philosophique par Voltaire Voltaire est à la fois terriblement daté et terriblement d'actualité. Il semble souvent enfoncer des portes ouvertes, lorsqu'il montre que la bible ne raconte ... Consulter l'avis complet

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 23 - Gardez qu'une voyelle à courir trop hâtée Ne soit d'une voyelle en son chemin heurtée.
Page 28 - Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue; Un trouble s'éleva dans mon âme éperdue; Mes yeux ne voyaient plus, je ne pouvais parler; Je sentis tout mon corps et transir et brûler.
Page 37 - Pourquoi ne pas dire ce héros expiré, comme on dit il est expiré, il a expiré! Il faut remercier Racine d'avoir enrichi la langue à laquelle il a donné tant de charmes, en ne disant jamais que ce qu'il doit, lorsque les autres disent tout ce qu'ils peuvent.
Page 8 - de desirs; mais si j'étais à renaître je n'en « aurais point du tout. Si Dieu venait à moi , « j'irais aussi à lui; s'il ne voulait pas venir « à moi, je me tiendrais là, et n'irais pas à
Page 104 - Toute la question de la prééminence entre les « anciens et les modernes étant une fois bien en« tendue, se réduit à savoir si les arbres qui étaient « autrefois dans nos campagnes étaient plus grands
Page 105 - On imagina des places d'honoraires, qui n'exigeaient nulle science, et qui étaient sans rétribution; des places de pensionnaires, qui demandaient du travail, désagréablement distinguées de celles des honoraires ; des places d'associés sans pension, et des places d'élèves, titre encore plus désagréable, et supprimé depuis.
Page 293 - Dieu d'Isaac, le Dieu de Jacob? » Or Dieu n'est pas le Dieu des morts, mais des vivants.
Page 29 - Mais, signalant bientôt toute son inconstance, La mer en un moment se mutine et s'élance ; L'air mugit, le jour fuit, une épaisse vapeur Couvre d'un voile affreux les vagues en fureur ; La foudre, éclairant seule une nuit si profonde, A sillons redoublés ouvre le ciel et l'onde, Et, comme un tourbillon embrassant nos vaisseaux, Semble en source de feu bouillonner sur les eaux.
Page 273 - Pensée; mais peut-être ne serons-nous jamais capables de connaître si un être purement matériel pense ou non, par la raison qu'il nous est impossible de découvrir par la contemplation de nos propres idées, sans Révélation, si Dieu n'a point donné à quelques amas de matière disposés comme il le trouve à propos, la puissance d'apercevoir et de penser; ou s'il a joint et uni à la Matière ainsi disposée une substance immatérielle qui pense.
Page 53 - Un pauvre qui a fait serment d'être pauvre, et qui en conséquence est souverain ! on l'a déjà dit, il faut le redire mille fois , cela est intolérable. Les lois réclament contre cet abus, la religion s'en indigne, et les véritables pauvres, sans vêtement et sans nourriture, poussent des cris au ciel à la porte de monsieur l'abbé.

Informations bibliographiques