Oeuvres de Bourdaloue: Suite des Dominicales. Mystères. Panégyriques

Front Cover
Firmin Didot, 1865 - Religion
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents


Common terms and phrases

Popular passages

Page 70 - ... montrant sous un visage de pénitent, qui ne servait qu'à couvrir ses infamies ; lui donnant, selon leur caprice, un caractère de piété la plus austère, ce semble, et la plus exemplaire, mais, dans le fond, la plus mercenaire et la plus lâche. Damnables inventions pour humilier les gens de bien , pour les rendre tous suspects, pour leur ôter la liberté de se déclarer en faveur de la vertu, tandis que le vice et le libertinage triomphaient.
Page 387 - ... dit : Je suis la servante du Seigneur; qu'il me soit fait selon votre parole : Ecce ancilla Domini ; fiat mihi secundum verbutn tuum.
Page 70 - ... fortement attaquées ; lui faisant blâmer les scandales du siècle d'une manière extravagante ; le représentant consciencieux jusqu'à la délicatesse et au scrupule sur des points moins importants, où toutefois il le faut être, pendant qu'il se portait d'ailleurs aux crimes les plus énormes, le montrant sous un visage de pénitent, qui ne...
Page 283 - ... est un supplice ; qui ne peut voir le mérite, en quelque sujet qu'il se rencontre, sans le haïr et sans le combattre; qui n'a ni foi ni sincérité; toujours prêt, dans la concurrence, à trahir l'un, à supplanter l'autre, à décrier celui-ci, à perdre celui-là pour peu qu'il espère d'en profiter...
Page 156 - C'est que pour contenter une seule passion , qui est de s'élever à cet état , il faut s'exposer à devenir la proie de toutes les pussions; cary en at-il une en nous que l'ambition ne suscite contre nous; et n'est-ce pas elle qui , selon les différentes conjonctures et les divers sentiments dont elle est émue, tantôt nous aigrit des dépits les plus amers, tantôt nous envenime des plus mortelles inimitiés , tantôt nous enflamme des plus violentes colères , tantôt nous accable des plus...
Page 155 - ... public et ses soumissions , de s'y faire craindre , honorer, respecter. Tout cela, rassemblé dans un point de vue , lui trace l'idée la plus agréable , et peint à son imagination l'objet le plus conforme aux vœux de son cœur. Mais , dans le fond , ce n'est qu'une peinture, ce n'est qu'une idée; et voici ce qu'il ya de réel.
Page 441 - Il est, si je l'ose dire, de l'intérêt et de l'honneur de Dieu, de maintenir votre majesté dans ce même lustre qui lui attire les regards du monde entier , puisque plus vous serez grand , plus Dieu tirera de gloire des hommages que vous lui rendez. Il aura, Sire, dans votre personne royale , aussi bien que dans la personne de David , un roi selon son cœur , fidèle à sa loi, zélé pour sa loi , protecteur et vengeur de sa loi.
Page 79 - ... c'est une infortune, il est vrai , pour les pauvres, que cette variété d'états où ils se trouvent si mal partagés et qui les prive des avantages accordés aux riches. Mais, providence de mon Dieu, que vous êtes aimable et bienfaisante , lors même que vous semblez plus rigoureuse et plus sévère, et que vous savez bien rendre, par vos soins paternels, ce que vous ôtez selon les conseils de votre adorable sagesse!
Page 51 - ... enfants, ni vigilance sur des domestiques. Il faut que chacun souffre de ses caprices, et tour à tour essuie ses chagrins. Pourvu qu'elle ait passé devant les autels une partie de la journée , qu'elle ait assisté à certaines cérémonies, tout seroit renversé dans une maison, qu'à peine elle y prendroit garde et y donneroit quelque soin.
Page 323 - Au lieu donc que la gloire des grands du siècle se termine au tombeau, c'est dans le tombeau que commence la gloire de ce Dieu-Homme. C'est...

Bibliographic information