Oeuvres complettes de Démosthène et d'Eschine: (VI, 361 p.)

Front Cover
de l'Imprimerie de Mame, 1804
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 110 - Seigneur, dans ta gloire adorable Quel mortel est digne d'entrer? Qui pourra, grand Dieu, pénétrer Ce sanctuaire impénétrable Où tes saints inclinés, d'un œil respectueux, Contemplent de ton front l'éclat majestueux?
Page 153 - On peut comparer ce premier, à cause de la violence, de la rapidité, de la force, et de la véhémence avec laquelle il ravage, pour ainsi dire, et emporte tout, à une tempête et à un foudre.
Page 65 - Je proteste que personne n'admire Cicéron plus que je fais. Il embellit tout ce qu'il touche : il fait honneur à la parole ; il fait des mots ce qu'un autre n'en saurait faire; il a je ne sais combien de sortes d'esprit; il est même court et véhément toutes les fois qu'il veut l'être, contre Catilina, contre Verres, contre Antoine.
Page 245 - La vanité des historiens grecs ne marquait jamais de le rappeler pour faire l'époque des plus grands événemens de l'Asie et de l'Europe. Ce premier Archonte connaissait des querelles survenues entre maris et femmes ; on déférait à son tribunal ce qui concernait les testamens, les dots, les legs, etc. Il siégeait dans l'Odée, un des grands édifices d'Athènes. Le second des neuf Archontes s'appelait le Roi, Ecuri^vç, parce qu'il avait l'intendance des sacrifices qu'avaient eue les Rois...
Page 228 - Ja finesse , la ruse , la fraude, le mensonge, la perfidie , le parjure : sont-ce là les armes de la vertu ! On voit dans ce prince une ambition démesurée, conduite par un esprit adroit , insinuant, fourbe et artificieux , mais on n'y voit point les qualités d'un homme véritablement grand. Philippe était sans foi et sans honneur ; tout ce qui pouvait servir à augmenter sa puissance , lui paraissait juste et légitime : il donnait des paroles qu'il était bien résolu de ne point garder , faisait...
Page 147 - adversaire ; l'autre , pour le combattre , se donne plus « de champ. L'un songe toujours à le percer , pour ainsi « dire , par la vivacité de son style ; l'autre souvent « l'accable aussi par le poids du discours.
Page 287 - ... de son mari ; Que les femmes n'apporteraient pour dot à leurs maris que trois robes et quelques meubles de peu de valeur; Qu'on pourrait tuer impunément un adultère, lorsqu'on le surprendrait sur le fait.
Page 276 - ... l'amitié à. la parenté , le choix à la nécessité et à la contrainte , et rendant chacun véritablement maître de ses biens , par la liberté qu'il lui laissait d'en disposer à son gré. Il n'autorisa pourtant pas indifféremment toutes sortes de donations...
Page 246 - Le troisième des neuf archontes était nommé polémarque : le nom qu'il portait, annonce qu'il était chargé de ce qui concernait la guerre , et que les causes militaires ressortissaient à son tribunal ; il paraît néanmoins, par ce qu'en disent les...
Page 65 - C'est un torrent qui entraîne tout. On ne peut le critiquer, parce qu'on est saisi. On pense aux choses qu'il dit, et non à ses paroles.

Bibliographic information