Histoire de la ville de Caen: ses origines, Caen sous les ducs de Normandie, Volume 1

Front Cover
Alliot, 1866 - Caen (France)
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 201 - Gaules, à leur exemple, cédant à la crainte ou à l'amour du Seigneur, adopter successivement une mesure qui leur était inspirée par la grâce divine. On ordonna que depuis le mercredi soir jusqu'au matin du lundi suivant, personne n'eût la témérité de rien enlever par la violence, ou de satisfaire quelque vengeance particulière, ou même d'exiger caution ; que celui qui oserait violer ce décret public paierait cet attentat de sa vie , ou serait banni de son pays et de la société des...
Page 312 - VU, qui avait été élu le 22 avril, écrivit contre le roi une lettre fulminante à l'évêque de Chalon-sur-Saône. « Entre tous les princes de notre temps qui, par une cupidité perverse, ont vendu l'Église de Dieu en dissipant ses biens, nous avons appris que Philippe, roi des Français, tenait le premier rang.
Page 58 - Il arriva alors que tous se désistèrent de leur accusation. Depuis ce moment mon estime et mon amitié n'ont fait qu'augmenter de plus en plus , et , certain de la manière dont je le recevrais , il est venu à Rome pour me voir. Sur le point de partir, II me demande une recommandation auprès de vous: vous ne pourrez mieux faire que d'accéder & ses désirs.
Page 160 - ... aideront l'enfant à prendre soin du comté, jusqu'à ce que nous sachions la mort du comte, et que le fils enfant, par notre concession, soit honoré des honneurs paternels. Si le comte défunt n'a point de fils... nous pourvoirons à son remplacement selon notre volonté...
Page 321 - ... Guillaume-le-Roux , et lui prescrivit de passer surle-champ en Angleterre. Ensuite l'ayant embrassé, il le bénit et l'envoya en toute hâte au delà des mers prendre le diadême. Guillaume était à peine parvenu au port que l'on appelle Wuyssen ' , qu'il apprit la mort de son père. Henri de son côté s'empressa d'aller toucher la somme qui lui était accordée , d'en vérifier le poids pour s'assurer que rien n'y manquait , d'appeler des amis éprouvés , auxquels il pût se fier , et de...
Page 58 - Gaules, et comme du consentement des provinces, on eut lenté de porter une accusation contre Claudius Paulinus, mon prédécesseur, par l'impulsion de quelques-uns qui paraissaient avoir été blessés de ses mérites, ce...
Page 273 - ... que des vents contraires les retinrent à l'embouchure de la Dive , tant fut grande sa modération et sa prudence. Il fournissait abondamment aux dépenses des chevaliers et des étrangers, mais ne permettait pas de rien enlever à qui que ce fût. Le bétail ou les troupeaux des habitans du pays paissaient dans les champs avec autant de sûreté que si c'eût été dans des lieux sacrés. Les moissons attendaient intactes la faux du laboureur, sans avoir été ni foulées par la superbe insouciance...
Page 247 - Ils parvinrent par divers chemins à travers le comté d'Exmes jusqu'à la Dive, ravageant tout sur leur passage, avec la cruauté de la guerre. Là, il ne leur plut pas de s'en retourner, et ils ne voulurent pas s'arrêter. Si on les eût laissé s'avancer au delà avec la même facilité que celle qu'ils avaient rencontrée jusque-là, et ensuite se retirer en France sans dommage, ils auraient acquis une illustre renommée, pour avoir ravagé par le fer et le feu, sans que personne s'y opposât...
Page 125 - Les pauvres, dit l'empereur, élèvent la voix contre ceux qui les dépouillent de leurs propriétés, et ils crient également contre les évêques, les abbés et leurs avoués, et contre les comtes et leurs centeniers.... Ils disent encore que, si quelqu'un d'entre eux ne veut point abandonner son bien à un évêque...
Page 325 - pourquoi je réclame ce terrain et le revendique « ouvertement. De la part de Dieu , je m'oppose à ce « que le corps du ravisseur soit couvert de ma terre « et enseveli dans mon héritage.

Bibliographic information