Biographie neuchâteloise, Volume 1

Front Cover
E. Courvoisier, 1863 - Neuchâtel (Switzerland) - 562 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 302 - philosophe, son teint basané, son humeur silencieuse et cachée, favorisaient beaucoup cette opinion. Il était sourd et goutteux, quoique jeune encore. Cela rendait tous ses mouvements fort posés, fort graves; et quoiqu'il aimât à disputer, quelquefois même un peu longuement, généralement il parlait peu, parce qu'il n'entendait pas. Tout cet
Page 82 - ennemis, et enfin miraculeusement rentrer dans ses héritages ; s'y maintenir les armes à la main et y rétablir le culte de Dieu qui en avait été interdit depuis trois ans et demi. Le tout recueilli des Mémoires qui ont été fidèlement faits de tout ce qui s'est passé dans celte guerre des
Page 302 - Dupeyrou, fils unique, fort riche et tendrement aimé de sa mère, avait été élevé avec assez de soin, et son éducation lui avait profité. Il avait acquis beaucoup de demi-connaissances, quelque goût pour les arts, et il se piquait surtout d'avoir cultivé sa raison : son air hollandais, froid
Page 362 - J'emplissais ma chambre de fleurs et de foin; car j'étais alors dans ma première ferveur de botanique, pour laquelle le docteur d'Ivernois m'avait inspiré un goût qui bientôt devint
Page 362 - Ne voulant plus d'œuvre de travail, il m'en fallait une d'amusement, qui me plût et qui ne me donnât de peine que celle qu'aimé à prendre un paresseux.
Page 136 - se régler, C'est par les beaux côtés qu'il lui faut ressembler; Et ce n'est point du tout la prendre pour modèle Que de
Page 528 - enfin de son obscur cellier, De vendangeur devenu petit-maître, Chacun de nous au grand jour va paraître. De six à neuf on nous verra briller Dans ces grands thés que nous nommons soirées : Cercles nombreux, rassemblés par devoir, Où se rendront cent femmes bien parées, Pour se montrer bien plus que pour se voir, etc.
Page 42 - proposées en France pour la détermination des longitudes en mer, par la mesure du temps, servant de suite à l'Essai sur l'horlogerie et au
Page 317 - au philosophe furent accueillies assez froidement. « Si, lui répondait Rousseau, notre goût commun pour la retraite ne nous rapproche pas l'un de l'autre , ayez-y peu de regrets. » ( 2 février 1764. ) D'Escherny ne se découragea
Page 383 - plaine ; Tout le val n'est qu'une chaîne Des villages les plus beaux. Avec éclat se présente Couvel, séjour opulent, Où maint artiste excellent, Sur une toile parlante, Nous retrace avec entente Le jardin le plus brillant, Bel art dont l'Inde se vante, Et qu'adopté utilement Une nation puissante. Dans un coin plus humblement,

Bibliographic information