Histoire Poétique de Charlemagne

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Common terms and phrases

Popular passages

Page 516 - L'épopée française est le produit de la fusion de l'esprit germanique, dans une forme romane, avec la nouvelle civilisation chrétienne et surtout française.
Page 194 - Il vivait à la fin du quinzième siècle et au commencement du seizième, et il ne fut pas jugé indigne d'être couronné publiquement.
Page 146 - Paris (Histoire poétique de Charlemagne, s. 146): 'livre moitié savant, moitié poétique où M. Alberdingk Thijm a essayé, souvent avec bonheur, de rendre une forme vivante et une nouvelle jeunesse aux vieux contes qui avaient tant charmé, et ensuite tant scandalisé3) ses aïeux".
Page 345 - ... de tous ses membres, très-savant au combat et très-vaillant chevalier. Sa face avait en longueur une palme et demie, sa barbe une, et son nez environ une demie ; son front avait un pied ; ses yeux léonins étincelaient comme des charbons ; ses sourcils mesuraient une demi-palme ; celui qu'il regardait ému de colère, les yeux grands ouverts, était aussitôt épouvanté. La ceinture dont il se ceignait avait huit palmes de long, sans compter ce qui dépassait la boucle. Il mangeait peu de...
Page 287 - Rhin; il n'ya ni pont, ni bateau, ni gué. Il rassemble des matériaux pour un pont, mais le travail va très-lentement : Charles regrette que Roland ne soit pas là; le pont serait vite fait et Vitakind tué.
Page 113 - D'un Pinchêne in-quarto Dodillon étourdi A long-temps le teint pâle et le cœur affadi. 'Au plus fort du combat, le chapelain Garagne, Vers le sommet du front atteint d'un Charlemagne, Des vers de ce poème effet prodigieux!
Page 99 - Conquêtes du grand Charlemagne, roi de France, avec les faits héroïques des douze pairs de France et du grand Fierabras, et le combat fait par lui contre le petit Olivier qui le vainquit, et des trois frères qui firent les neuf épées dont Fierabras en avait trois pour combattre contre ses ennemis, comme vous le verrez ciaprès.
Page 11 - D'ailleurs il ne va point tout à fait jusqu'au système de la juxtaposition des canlilènes, et se contente de dire que, « vers la fin du xc siècle, quand la production des cantilènes cessa, l'Épopée s'empara d'elles et les fit complètement disparaître en les absorbant » (p. 11). M. Gaston Paris complète ailleurs sa pensée : « Les cantilènes primitives, qui célébraient des faits isolés, ne pouvaient se perpétuer longtemps sous leur première forme; elles devaient ou disparaître...
Page 363 - ... d'acer; En grant dulor i veit ses chevalers. Urs e leuparz les voelent puis manger, Serpenz e guivres, dragun e averser; Grifuns i ad, plus de trente millers : 2545 N'en i ad cel a Franceis ne s'agiet. E Franceis crient :
Page 24 - Paris *, sans y trouver un mot à retrancher. Pas une cheville, pas une concession à la rime : tout est plein, nerveux et solide; le tissu est serré, le métal de bon aloi. Ce n'est ni riche, ni gracieux ; c'est fort comme 1 Histoire littéraire, XXIII, p. 595 : « Deux tonnes chantent un nouvel ton, — Deureuleu de oa é; — J'amerai.

Bibliographic information