Les oeuvres de M. François Rabelais, docteur en medecine: augmentées de la Vie de l'auteur, & de quelques remarques sur sa vie & sur l'histoire. Avec la clef & l'explication de tous les mots difficiles, Volume 1

Front Cover
Chez Henri Frix, vis-à-vis la Madelene, 1659 - 459 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 88 - Nous (dirent ilz) avons jà donné ordre à tout. Par la mer Siriace vous avez neuf mille quatorze grands naufz, chargées des meilleurs vins du monde; elles arrivèrent à Japhes.
Page 393 - Que disent elles ? Je les entends, (respondit Panurge). Leur son est par ma soif plus fatidicque que des chauldrons de Juppiter en Dodone. Escoute. Marie toy, marie toy : Marie, marie. Si tu te marie, marie, marie, tresbien t'en trouveras, veras, veras. Marie, marie.
Page 77 - ... que repous , et toute ma vie n'ay rien tant procuré que paix : mais il faut, je le voy bien , que maintenant...
Page 105 - Le singe ne garde point la maison comme un chien ; il ne tire pas l'aroy, comme le bœuf ; il ne produit ni lait, ni laine, comme la brebis ; il ne porte pas le faix, comme le cheval. Ce qu'il fait est tout dégâter, qui est la cause pourquoi de tous reçoit moqueries et batonnades.
Page 165 - Dieu, je ne la ressusciteray pas par mes pleurs; elle est bien, elle est en paradis pour le moins, si mieulx n'est; elle prie Dieu pour nous; elle est bien heureuse; elle ne se soucie plus de nos misères et calamités : autant nous en pend à l'œil. Dieu gard le demeurant! Il me fault penser d'en trouver une autre. » Voulez-vous, pour finir, le récit de l'aventure qui termina la vie du prêtre Tappecu? L'art du conteur n'ira jamais au delà. La poultre, tout effrayée, se mit au trot, à...
Page 63 - En pleine nuit, devant que soi retirer, allaient au lieu de leur logis le plus découvert voir la face du ciel et là notaient les comètes, si aucunes étaient, les figures, situations, aspects, oppositions et conjonctions
Page 189 - ... péché. Aie suspects les abus du monde. Ne mets ton cœur à vanité, car cette vie est transitoire, mais la parole de Dieu demeure éternellement. Sois serviable à tous tes prochains et les aime comme toi-même.
Page 105 - Semblablement, un moine (j'entends de ces ocieux moines) ne laboure comme le paysan ; ne garde le pays comme l'homme de guerre ; ne guérit les malades, comme le médecin ; ne prêche ni endoctrine le monde, comme le bon docteur évangélique et pédagogue : ne porte les commodités et choses nécessaires à la république comme le marchand.
Page 190 - ... suspects les abus du monde. Ne mets ton cœur à vanité*, car cette vie est transitoire, mais la parole de Dieu demeure éternellement. Sois serviable à tous tes prochains et les aime comme toi-même. Révère tes précepteurs, fuis les compagnies de gens esquels tu ne veux point ressembler, et, les grâces que Dieu t'a données, icelles ne reçois en vain.
Page 145 - ... dénié. Par cette liberté entrèrent en louable émulation de faire tous ce qu'à un seul voyaient plaire. Si quelqu'un ou quelqu'une disait : « Buvons », tous buvaient. Si disait : « Jouons », tous jouaient. Si disait : « Allons à l'ébat es champs », tous y allaient. Si c'était pour voler...

Bibliographic information