Histoire de France, Volume 2

Front Cover
Hachette, 1863
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 428 - Le Roi des cieux vous mande par moi que vous serez sacré et couronné en la ville de Reims, et vous serez lieutenant du Roi des cieux, qui est roi de France.
Page 295 - Et les Anglois aussi qui sont orgueilleux et présomptueux ne les peuvent aussi aimer, ni ne firent-ils oncques; et encore maintenant moins que oncques: mais les tiennent en grand dépit et vileté.
Page 508 - Sur ma parole de roi, s'il veut venir vers moi, « quand il m'aura déclaré sa pensée et aura connu mes intentions, «il pourra s'en retourner où bon lui semblera; mais j'ai bonne « espérance que, lorsqu'il connaîtra mon vouloir, il sera plus joyeux « et content de demeurer avec moi, que de s'en aller.
Page 535 - entendre raison, et qu'il en advienne autre« ment, ce ne sera point sa faute. » Ce langage fier irrita le Duc ; il ne put contenir sa colère. « Entre nous autres Portugais, dit-il, c'est « la coutume que lorsque nos amis se font amis de « nos ennemis, nous les envoyons aux cent mille
Page 51 - Mais à présent, continua-t-il, vous ne pouvez nier que je ne sois dans la pleine jouissance de toutes mes facultés ; rendez-moi donc ma croix ; car celui qui sait toute chose sait aussi qu'aucun aliment n'entrera dans ma bouche jusqu'à ce que j'aie été marqué de nouveau de son signe. » — « C'est le doigt de Dieu, s'écrièrent tous les assistants; ne nous opposons plus à sa volonté.
Page 288 - Des chevaliers même, dont je n'ose écrire ici les noms, se disaient amis du roi et de la majesté royale, tout en tenant ces brigands à leurs ordres. Bien plus, quand ils...
Page 71 - serfs, disoit-il, appartiennent à Jésus-Christ comme « nous ; et dans un royaume chrétien nous ne devons « pas oublier qu'ils sont nos frères.
Page 400 - nous voulons que vous sachiez que nous aurons la fille de votre » roi , et tout ce que nous avons demandé avec elle , sinon nous le » débouterons de son royaume, et vous aussi. — Sire...
Page 539 - Les femmes surtout se distinguèrent par leur merveilleuse intrépidité. «Elles montaient sur la muraille pour apporter des traits, de la poudre et des munitions. Elles-mêmes roulaient de grosses pierres , et versaient l'eau chaude , la graisse fondue et l'huile bouillante sur les assiégeants.
Page 327 - Nous leur don» nons tout notre avoir, nous prions pour » eux, et avec nos impôts, ils ne songent qu'à » se vêtir d'or et de perles et à bâtir de beaux » hôtels. On accable la bonne ville de Paris, » cette mère des autres villes du royaume ; » mais il n'ya plus de patience à avoir; que « tous les bourgeois prennent les armes ; il » vaut mieux mourir que de vivre si misé» rables et d'endurer tant d'injures.

Bibliographic information