Journal asiatique, Volume 4

Front Cover
Société asiatique., 1824 - Oriental philology
0 Reviews
Ser. 6, v. 11, 14 and 18; ser. 7, v. 1 and 9, ser. 7, v. 16 and 19, ser. 8, v. 5, 9, 13 and 17 include "Bibliographie ottomane. Notice des livres turcs arabes et persans imprimés à Constantinople durant le période 1281-1307 de l'Hégire" (title varies slightly)
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 20 - point de l'accomplir, c'est un devoir sacré pour moi. » Après ces paroles, il embrassa son père en versant des larmes, et le pria de lui pardonner , ne pouvant changer sa résolution.
Page 391 - Éléments de la grammaire chinoise, ou Principes généraux du kou-wen ou style antique. et du kouan-hoa, c'est-à-dire de l'a langue commune généralement usitée dans l'empire chinois.
Page 70 - L'empereur l'y accueillit avec des honneurs extraordinaires , jusqu'à envoyer au-devant de lui son fils aîné, porteur de présens magnifiques. A peine le Lama, charmé d'une si belle réception , était-il installé dans le monastère où l'on avait tout préparé pour son séjour , qu'il tomba malade, et qu'au bout de quelques jours , il changea tout à coup de demeure ; c'est l'expression usitée en pareille circonstance. Les médecins du palais, que la bonté de l'empereur avait chargés de...
Page 59 - Asie, s'y trouve combiné avec des subtilités métaphysiques , telles que jamais aucune école d'Occident n'en a enseigné d'aussi complétement inintelligibles , même depuis cinquante ans. En voilà plus qu'il ne faut pour expliquer les succès qu'il a obtenus chez des nations peu éclairées , et les millions de sectateurs qu'il compte encore aux extrémités de notre continent. L'une des branches de cette religion, celle qui est établie au Tibet , sous la suprême direction du grand Lama, a...
Page 69 - ... de ce nouvel Olympe. Le chef suprême des Lamas se trouve ainsi confondu parmi les moindres vassaux de l'empereur de la Chine. On se rappelle ce décret dédaigneusement rendu par les Lacédémoniens : « Puisque Alexandre veut être dieu, qu'il soit dieu! » C'est avec un respect non moins dérisoire que le ministère des rites autorise le grand Lama à prendre le titre de Bouddha vivant par lui-niême, excellent Roi du ciel occidental , dont l'intelligence s'étend à tout, Dieu suprême et...
Page 67 - Chrétiens de Syrie, romains, schismatiques , musulmans , idolâtres , tous vivaient mêlés et confondus à la cour des empereurs mongols, toujours empressés d'accueillir de nouveaux cultes, et même de les adopter, pourvu qu'on n'exigeât de leur part aucune conviction, et surtout qu'on ne leur imposât aucune contrainte. On sait que les Tartares passaient volontiers d'une secte à l'autre , embrassaient aisément la foi, et y renonçaient de même pour retomber dans l'idolâtrie. C'est au milieu...
Page 64 - Doctrine furent décernés tour-à-tour à des religieux nationaux ou étrangers, qui se flattaient d'être animés par autant d'Êtres divins et subordonnés À Bouddha, vivant sous le nom de patriarche. C'est ainsi que la hiérarchie naquit sous l'influence de la politique ; car les grades de toutes ces divinités à forme humaine ne furent souvent réglés que par la puissance des états où elles résidaient, et la prépondérance] effective du protecteur pouvait seule assurer au Bouddha vivant...
Page 322 - Mousa, fils de Djafar, pour accorder la préférence sur lui à Ismaïl, fils de Djafar, ou à Mohammed, fils d'Ismaïl; tout cela n'est entre leurs mains que ce qu'est entre les mains de l'artisan l'outil dont il ne peut se passer pour faire l'ouvrage qu'il a entrepris. Quand celui qu'ils veulent séduire s'est abandonné à eux et a prêté une oreille docile à tous leurs discours, ils sont assurés alors d'être maîtres de son esprit, et ils le conduisent après cela par telle voie que bon leur...
Page 71 - Toute activité intellectuelle se » perd peu à peu dans la matière, les signes » extérieurs de la vie paraissent promettre la « plus longue durée ; mais l'époque est écoulée » pendant laquelle les esprits vitaux devaient » être répandus dans le corps , et ils quittent ses « membres pour se concentrer dans un seul » point. » Mais ce qui semblait être leur annihilation » n'est souvent qu'une rude préparation , qui » rend la vie semblable à une flamme privée de » l'air extérieur....
Page 11 - ... trouvai suspendu au sommet d'une voûte immense qui me parut avoir la forme d'un cône renversé , la lueur insuffisante de mes fanaux ne m'en laissait pas voir le fond ; mais je dois croire qu'il...

Bibliographic information