Histoire politique, civile et religieuse de la Saintonge et de l'Aunis

Front Cover
1836
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 510 - Sa Majesté veut qu'on fasse éprouver les dernières rigueurs à ceux qui ne voudront pas se faire de sa religion ; et ceux qui auront la sotte gloire de vouloir demeurer les derniers doivent être poussés jusqu'à la dernière extrémité.
Page 117 - De poisson, c'est une monstruosité que la quantité, la grandeur et le prix ; une grande carpe, trois sols, et cinq un brochet. C'est un lieu de grand trafic, et tout par bateaux. La terre très-pleine de blés et très-beaux.
Page 359 - ... voici que tout à coup le vent cesse en telle sorte qu'ils demeurent près de deux heures sans pouvoir aller à droite ni à gauche , qui causa un grand étonnement, chacun croyant être à la merci des ennemis sitôt que le jour seroit levé. L'on se mit donc à prier Dieu , et tôt après il se lève un petit vent qui leur fit prendre leur route, et environ demi-heure après ils virent le feu que Toiras faisoit en la citadelle , et celui que l'évêque de Mende d'un côté , et Richardière...
Page 513 - ... qu'il n'ya en ce pays que trois sortes de prêtres, les séculiers, les Jésuites et les Récollets ; les Récollets sont méprisés et haïs, surtout des huguenots, dont ils ont été les délateurs et les parties en toute occasion. Les Jésuites de Marennes sont quatre têtes de fer, qui ne parlent aux nouveaux convertis, pour ce monde que d'amende et de prison, et pour l'autre que du diable et de l'enfer.
Page 175 - Je vous dis que vos discours sont spurqués d'impertinences ! Il échet rem acu tangere. Tous les désordres viennent de ce que la menue noblesse ne respecte pas assez les seigneurs comme moi , et tous ceux qui estiment autrement sont rustiques et carabins. Or, n'est-ce pas assez d'en discourir pathologiquement ; il faut procéder à la thérapeutique , à quoi je m'offre par un voyage duquel il sera mémoire.
Page 513 - ... ils nous disent sans cesse : Nous serions « volontiers d'accord avec vous, mais vous n'êtes ici qu'en « passant. Dès que vous serez partis, nous serons à la merci « des moines , qui ne nous prêchent que du latin , des indid
Page 100 - Les marques du poison sortirent soudain ; il n'est pas croyable létonnement que cela a porté en ce pays-là. Je pars dès l'aube du jour pour y aller pourvoir en diligence. Je me vois bien- en chemin d'avoir bien de la peine ; priez Dieu hardiment pour moi...
Page 517 - Il n'entendait que des éloges, tandis que les bons et vrais catholiques et les saints évêques gémissaient de tout leur cœur de voir des orthodoxes imiter, contre les...
Page 100 - ... le soir il soupa, et ayant bien dormi, il se leva le samedi matin, dîna debout, et puis joua aux échecs; il se leva de sa chaise, se mit à se promener par sa chambre, devisant avec l'un et l'autre ; tout d'un coup il dit : Baillezmoi ma chaise, je sens une grande faiblesse.
Page 117 - L'île a deux lieues de tour, ainsi environnée; passe une rivière par le pied du château, au milieu du bourg, qui est aussi logeable que Pau. Peu de maisons qui n'entre de sa porte dans son petit bateau. Cette rivière s'étend en deux bras qui portent, non seulement grands bateaux, mais les navires de cinquante tonneaux y viennent.

Bibliographic information