Histoire générale de Portugal, Volume 6

Front Cover
1735
1 Review
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

I am interesting more details about "royaume de Martazan" mentioned at page 140 in this book. My surname is MARTAZAN!!!

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 522 - Occidentales ; laquelle dévoie faire feule le commerce fur les côtes d'Afrique, depuis le Tropique du Cancer jufqu'au. cap de Bonne...
Page 433 - Lisbonne, étaient couverts d'échal'auds richement parés, où les hommes et les femmes étalaient à l'envi leur magnificence. Philippe, à la vue de tout le peuple qui était dans les rues , ne put s'empêcher de dire qu'il s'était aperçu ce jour-là seulement qu'il étaitroi : il donna le nom deFélicité de Philippe à Lisbonne. Ce prince...
Page 522 - Barneveltavoit formé le projet de cette Compagnie , afin de procurer à fa Patrie les mêmes avantages qu'elle tiroit de la Compagnie Orientale ; mais Barnevelt mourut fans goûter le plaifir de voir exécuter fon projet.
Page 522 - Compagnie, et que * les gens de guerre prêteraient un troisième serment au capitaine-général. On trouva plus d'obstacle qu'on n'avait d'abord imaginé à l'exécution de ce dessein, et l'on fut obligé d'étendre les privilèges de cette Compagnie, par une ampliation que les États donnèrent l'an 1622, et par une ampliation accordée le 20 juin de l'année 1628. Afin de faciliter l'exécution du projet, les États firent présent à la Compagnie de trois gros vaisseaux montés de six cens soldats...
Page 433 - ... la rendre brillante et magnifique. Elle était suivie de plusieurs autres , où les principaux seigneurs du royaume se montraient avec toute la pompe et le luxe qui régnaient alors dans le Portugal. Le canon retentissait de toutes parts; les bords du Tage, le port, les rues de Lisbonne, étaient couverts d'échafatids richement parés, où les hommes et les femmes étalaient à l'envi leur magnificence.
Page 103 - Baretto s'imaginant , que c'étoit par mauvaife' volonté de la part de Norogna , s'en plaignit en Cour , promettant de remplir tous les engagemens du Viceroi , qui fut condamné quoiqu'innocent.
Page 407 - Etats , farcs en avoir reçu ordre de la part du Viceroi. Simoens informé de cet excès de violence , abandonna le fort de Chicova , & prit la route de celui de Tête. On lui en fit un nouveau crime , & le Juge du Mozambique fe prêtant indignement à la fu-» reur de Forifeca , informa contre cette conduite.
Page 341 - Naïîon , &c les engagèrent à envoyer de nouveau, trois d'entre eux à la Cité , pour y confirmer l'alliance déjà faite avec eux. Ils y...
Page 422 - General de Malabar. Ils eurent à faire à dix mille Maures , qu'ils taillèrent en pièces. Le Roi de Banguel , ne pouvant fe defFendre contre Ventananayque fon mortel enrïemijlivra fes Etats aux Portugais , où Fon envoya pour commander Antoine de Saldagne. François de Menefes partit de Bazaim avec quelques trou-' pes pour le joindre, & ils réprimèrent enfemble l'ennemi.
Page 208 - Compa» gnons,leur dit-il, voici le jour tant » dcfiré , où nous allons venger les » injures faites à notre nation , & la » mort de tant de braves Portugais > « tous nos parens ou nos amis , qui »> ont péri par la main des Pyrates. » Je veux demain les forcer dans leur » retraite : imitez -moi, vous me » trouverez digne d'être votre Ge»> neral & votre Compagnon.

Bibliographic information