Dieu, l'homme et le monde connus par les trois premiers chapitres de la Genèse, ou, Nouvelle esquisse d'une philosophie positive au point de vue des sciences dans leurs rapports avec la théologie: Cours de physique sacrée et de cosmogonie mosaƯique, professé à la Sorbonne de 1845 à 1848, Volume 3

Front Cover
Maison Méquignon junior, J. Leroux et Jouby, successeurs, 1851 - Creation
1 Review
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

GEOLOGIE (THEOLOGIQUE).

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 1 - Ce globe immense nous offre à la surface, des hauteurs, des profondeurs, des plaines, des mers, des marais, des fleuves, des cavernes, des gouffres, des volcans, et à la première inspection nous ne découvrons en tout cela aucune régularité, aucun ordre.
Page 2 - ... des îles nouvelles , des terrains submergés , des cavernes comblées ; nous trouvons des matières pesantes souvent posées sur des matières légères ; des corps durs environnés de substances molles ; des choses sèches, humides, chaudes, froides, solides , friables, toutes mêlées , et dans une espèce de confusion qui ne nous présente d'autre image que celle d'un amas de débris et d'un monde en ruine. Cependant nous habitons ces ruines avec une entière sécurité...
Page 434 - C'est aussi une opinion généralement reçue à Popayan , dit M. Boussingault, que la limite inférieure des neiges qui recouvrent le volcan de Purace s'élève graduellement ; or cette élévation n'a pu être occasionnée que par deux raisons , ou parce que la température moyenne de la contrée s'est augmentée, ou bien parce que la montagne s'est abaissée...
Page 181 - Hydrogéologie ou Recherches sur l'influence qu'ont les eaux sur la surface du globe terrestre ; sur les causes de l'existence du bassin des mers, de son déplacement et de son transport successif sur les différents points de la surface de ce globe ; enfin sur les changements que les corps vivants exercent sur la nature et l'état de cette surface...
Page 2 - Cependant nous habitons ces ruines avec une entière sécurité; les générations d'hommes, d'animaux, de plantes se succèdent sans interruption; la Terre fournit abondamment à leur subsistance; la mer a des limites et des lois; ses mouvemens y sont assujétis; l'air a.
Page 1 - Si nous pénétrons dans son intérieur nous y trouvons des métaux des minéraux des pierres des bitumes des sables des terres des eaux et des matières de toute espèce placées comme au hasard et sans aucune règle apparente.
Page 433 - ... L'action du feu volcanique par un cône isolé, par le cratère d'un volcan moderne, diffère nécessairement de l'action de ce feu à travers l'ancienne croûte crevassée de notre planète. En considérant les phénomènes volcaniques dans leur plus grande généralité , en réunissant ce qui a été observé dans les différentes parties du globe , on voit différer ces phénomènes entre eux, même de nos jours, de la manière la plus frappante.
Page 140 - Ce grand plateau, ainsi découvert, a été le premier terrain habitable ; c'est dans les vallées du midi de cet ancien pays qu'on doit chercher la première patrie de notre espèce, surtout de la race des hommes blancs, qui ont été de là peupler en foule les heureuses contrées de la Chine, de la Perse, et surtout de l'Iude.
Page 788 - ... serait naturellement conduit à demander quelle est la chaîne de montagnes dont l'apparition remonte à la même date , et peut-être serait-ce le cas de remarquer que...
Page 186 - C'est pourtant ce principe qui a étonné le monde, et résumé toute la réputation et la valeur scientifique de son auteur. Du reste, M. Cuvier lui-même en a aperçu le défaut , lorsqu'il dit : «Ce principe est assez évident en lui-même, dans cette « acception générale , pour n'avoir pas besoin d'une plus « ample démonstration ; mais , quand il s'agit de l'ap«pliquer, il est un grand nombre de cas où notre conta naissance théorique des rapports des formes ne suffirait «point, si elle...

Bibliographic information