Studii sulle lingue furbesche

Front Cover
Stabilimento di Civelli, 1846 - Cant - 181 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 18 - Vocabolarii diversi che abbiamo pubblicato, così ci si affaccia spontartea la dimanda : come mai uomini di varie stirpi, separati da barriere politiche e naturali, nei segreti loro conciliaboli hanno calcato una medesima via, e formato separatamente più lingue , comecchè dissimili di suono e di radici, affalto identiche nella loro essenza? Una tale questione, puramente psicologica, potrebbe per avventura fruttarci col suo sviluppo utili ammaestramenti sul processo della mente nella formazione...
Page 179 - Monnaie. Billemont et Bille viennent de billon. — « L'argent au Temple est de la braise, ou de la thune, ou de la bille. » (Mornand.) — « Nous attendions la sorgue, voulant poisser des bogues, pour faire du billon. » (Vidocq.) V. Attache, Flacul.— Billon se dit toujours pour monnaie de cuivre. BILLET A LA CHATRE. — Garantie illusoire. — « Vous connaissez , sans doute, l'anecdote qui a donné naissance à cette expression tant répétée; Pour le cas, cependant où elle ne serait pas...
Page 181 - Je m' la donne et m'esquive, Elle est pommée maron. Le quart d'œil lui jabotte : Mange sur tes nonneurs ! Lui tire une carotte, Lui montant la couleur. L'on vient, on me ligotte, Adieu ma cambriotte, Mon beau pieu, mes dardants ! Je monte à la Cigogne, On me gerbe à la grotte, Au tap cl pour douze ans. Ma largue n' sera plus gironde, Je serai vioc aussi ; Faudra pour plaire au monde Clinquant, frusque, maquis.
Page 28 - Je voci, come la sintassi, proprie della lingua o del dialetto della rispettiva nazione. I pochi esempi di sopra addotti ne porgono bastevole prova...
Page 180 - En faisant nos gambades, Un grand messière franc Voulant faire parade , Serre un bogue d'orient. Après la gambriade., Le filant sur l'estrade, D'esbrouf je Гestourbis; J 'enílaque sa limace, Son bogue, ses frusques, ses passes, J'm'en fus au fouraillis.
Page 175 - En roulant de vergne en vergne • Pour apprendre à goupiner , • J'ai rencontré la mercandière , 3 Lonfa mal tira dondaine, Qui du pivois sotisait , 4 malura dondé.
Page 175 - Maluré. Mais grand dabe qui s'fâche, Lirlonfa malurette, Dit : — Par mon caloquet, Lirlonfa maluré, J'ii ferai danser une danse, Lirlonfa malurette, Où il n'ya pas de plancher, Lirlonfa maluré. Je n'en ai pas entendu et n'aurais pu en entendre davantage. Le sens à demi compris et à demi caché de cette horrible complainte, cette lutte du brigand avec le guet, ce voleur qu'il rencontre et qu'il dépêche à sa femme, cet épouvantable message : J'ai assassiné un homme et je suis...
Page 178 - Car nous serions béquillés, Lonfa malura dondé. Crompe, crompe, mercandière. Car nous serions béquillés. Sur la placarde de vergue, Lonfa malura dondaine, II nous faudrait gambiller, Lonfa malura donde.
Page 32 - Fra le opere pubblicate sulla lingua furbesca Italiana ci somministrarono alquanti materiali il libricciuolo intitolato: Modo da intendere la lingua Zerga o parlare Furbesco, riprodotto più volte colle stampe nei secoli passati. Studii sulle Lingue Furbesche — di B. Biondelli, Milano, 1846— How, when, where, and by whom this lingua Zerga (ie Gergo, Jargon) was ever spoken is a mystery.
Page 176 - J'ai du chenu pivois sans lance. Lonfa malura doudaine. Et du larton savonné Lonfa malura donde. J'ai du chenu pivois sans lance Et du larton savonné, Une lourde et une tournante, Lonfa malura dondaine, Et un pieu pour roupiller Lonfa malura dondé.

Bibliographic information