Histoire du Consulat et de l'Empire, faisant suite à l'Histoire de la Révolution française, Volume 1

Front Cover
 

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 131 - Majesté. La guerre qui, depuis huit ans, ravage les quatre parties du monde doit-elle être éternelle ? N'est-il donc aucun moyen de s'entendre ? Comment les deux nations les plus éclairées de l'Europe, puissantes et fortes plus que ne l'exigent leur sûreté et leur indépendance, peuventelles sacrifier à des idées de vaine grandeur le bien du commerce, la prospérité antérieure, le bonheur des familles ? Comment ne sentent-elles pas que la paix est le premier des besoins comme la première...
Page 374 - Le premier consul, tantôt l'écoutant, tantôt questionnant les passants dont la montagne était remplie, parvint à l'hospice, où les bons religieux le reçurent avec empressement. A peine descendu de sa monture, il écrivit un billet qu'il confia à son guide, en lui recommandant de le remettre exactement à l'administrateur de l'armée, resté de l'autre côté du Saint-Bernard. Le soir, le jeune homme retourné à...
Page 107 - La constitution est fondée sur les vrais principes du gouvernement représentatif, sur les droits sacrés de la propriété , de l'égalité, de la liberté. Les pouvoirs qu'elle institue seront forts et stables , tels qu'ils doivent être pour garantir les droits des citoyens et les intérêts de l'état.
Page 374 - Duroc, et son secrétaire de Bourrienne l'accompagnaient. Les arts l'ont dépeint franchissant les neiges des Alpes sur un cheval fougueux ; voici la simple vérité. Il gravit le Saint-Bernard,*? monté sur un mulet, revêtu de cette enveloppe grise*8 qu'il a toujours portée...
Page 374 - ... se faisant conter sa vie, ses plaisirs, ses peines, comme un voyageur oisif qui n'a pas mieux à faire. Ce conducteur, qui était tout jeune, lui exposa naïvement les particularités de son obscure existence, et, surtout, le chagrin qu'il éprouvait de ne pouvoir, faute d'un peu d'aisance, épouser l'une des filles de cette vallée.
Page 131 - La France, l'Angleterre, par l'abus de leurs forces, peuvent long-temps encore pour le malheur de tous les peuples, en retarder l'épuisement ; mais, j'ose le dire, le sort de toutes les nations civilisées est attaché à la fin d'une guerre qui embrase le monde entier.
Page 148 - L'Assemblée constituante et la Convention nationale, après avoir successivement remanié l'organisation administrative de la France avaient abouti à un état de choses qui était l'anarchie même. Des administrations collectives à tous les degrés, délibérant perpétuellement, n'agissant jamais, ayant à leurs côtés des commissaires du gouvernement central, chargés de solliciter auprès d'elles ou l'exécution des affaires de l'État, ou l'exécution des lois, mais privés du pouvoir d'agir...
Page 364 - Ib étaient fort chargés, car on les avait obligés à prendre du biscuit pour plusieurs jours, et avec du biscuit une grande quantité de cartouches. Ils gravissaient ces sentiers escarpés, chantant au milieu des précipices, rêvant la conquête de cette Italie, où ils avaient goûté tant de fois les jouissances de la. victoire, et ayant le noble pressentiment de la gloire immortelle qu'ils allaient acquérir.
Page 217 - ... temple de la guerre : alors le sentiment universel de la joie effacera le souvenir de toutes les injustices et de toutes les oppressions . . . déjà même les opprimés oublient leurs maux, en se confiant à l'avenir ! .... Les acclamations de tous les siècles accompagneront le héros qui donnera ce bienfait à la France, et au monde qu'elle ébranle depuis trop longtemps.
Page 122 - République considérant que, depuis six mois , le corps de Pie VI est en dépôt dans la ville de Valence sans qu'il lui ait été accordé les honneurs de la sépulture ; que si ce vieillard , respectable par ses malheurs, a été un moment l'ennemi de la France , ce n'a été que séduit par les conseils des hommes qui environnaient sa vieillesse ; qu'il est de la dignité de la nation française et conforme à la sensibilité du caractère national , de donner des marques de considération à...

Bibliographic information