Paul Touvier et l'Eglise: Rapport de la commission historique instituée par le cardinal Decourtray

Front Cover
Fayard, Apr 1, 2014 - History - 420 pages
3 septembre 1944: à la libération de Lyon, le chef milicien Paul Touvier disparaît. 24 mai 1989: il est arrêté dans un prieuré intégriste à Nice. Entre ces deux dates, une longue cavale, ponctuée de deux condamnations à mort, d'une arrestation et d'une évasion, d'années partagées entre la réclusion volontaire et l'errance, de démarches sans nombre conduites avec l'aide d'une constellation de prélats, de prêtres, de religieux, le tout débouchant sur une grâce présidentielle, bientôt suivie d'un scandale public et d'une inculpation pour crimes contre l'humanité.

C'est pour faire la lumière sur ce soutien apporté par des milieux d'Eglise multiples que le cardinal Decourtray a chargé une commission d'historiens présidée par René Rémond de procéder à une investigation approfondie, afin de comprendre comment et pourquoi Paul Touvier a bénéficié d'autant de concours ecclésiastiques durant si longtemps. Faut-il invoquer la charité chrétienne? Le droit d'asile? Les connivences idéologiques vichyssoises? Le manque de discernement de tant de pasteurs? C'est à ces questions que tente de répondre le rapport remis au cardinal Decourtray par les membres de la commission et que l'archevêque de Lyon a choisi de rendre public au moyen de ce livre.

Les auteurs
René REMOND, président de la Fondation nationale des sciences politiques - Jean-Pierre AZEMA, professeur à l'Institut d'études politiques de Paris - François BEDARIDA, directeur de recherche au CNRS - Gérard CHOLVY, professeur à l'université Paul-Valéry, Montpellier - Bernard COMTE, maître de conférences à l'Institut d'études politiques de Lyon - Jean DUJARDIN, supérieur général de l'Oratoire - Jean-Dominique DURAND, professeur à l'université de Lyon-III - Yves-Marie HILAIRE, professeur à l'université de Lille-III

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

About the author (2014)

René Rémond (1918-2007) était historien et politologue. En 1942, il entre à l'École normale supérieure et obtient l'agrégation d'histoire. Docteur ès lettres, en 1952, avec une thèse sur les Etats-Unis devant l'opinion française (1815-1852), il devient assistant à l'université de Paris. En 1956, il est directeur d'études et de recherche à la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP) et maître de conférences, puis professeur des universités à l'Institut d'études politiques de Paris. En 1964, René Rémond est nommé à la nouvelle faculté des lettres et sciences humaines de l'université de Nanterre, où il occupe la première chaire d'histoire du XXe siècle. Il devient doyen de la faculté en 1970. Premier vice-président de la Conférence des présidents d'université, il est nommé directeur de la Revue historique, en 1973. En 1978, il participe à la création de l'Institut d'histoire du temps présent (IHTP) - dont il sera le premier président de 1979 à 1990. En 1981, il succède à François Goguel à la présidence de la Fondation nationale des sciences politiques. Dans les dernières années de sa vie, René Rémond se voit honorer de nombreuses distinctions majeures, couronnement d'une carrière longue et magistrale : en 1998, il est élu au premier fauteuil de l'Académie française ; il se voit par ailleurs décerner les titres de grand officier de la Légion d'honneur, grand-croix de l'Ordre national du Mérite et commandeur de l'Ordre des Palmes Académiques. Grande figure du paysage intellectuel français des cinquante dernières années, René Rémond est l'auteur d'une trentaine d'ouvrages traitant de l'histoire politique, intellectuelle et religieuse de la France des XIXe et XXe siècles, parmi lesquels : La Droite en France de 1815 à nos jours. Continuité et diversité d'une tradition politique (Aubié-Montaigne, 1954). L'ouvrage sera plusieurs fois mis à jour au fil des évènements majeurs de la vie politique française contemporaine ; La Vie politique en France, tome I : 1789-1848, tome II : 1848-1879 (Armand Colin, 1964/1969) ; L'Anticléricalisme en France de 1815 à nos jours (Fayard, 1976/1985/1999) ; La Règle et le consentement. Gouverner une société (Fayard, 1979) ; Les Crises du catholicisme en France dans les années trente (Seuil, 1996) ; La Politique est-elle intelligible ? (Complexe, 1999) ; La République souveraine (Fayard, 2002) ; Le Siècle dernier : 1918-2002 (Fayard, 2003) ; Les Droites aujourd'hui (Louis Audibert, 2005) ; Le Nouvel anti-christianisme (Desclée de Brouwer, 2005) ; Quand l'État se mêle de l'Histoire (Stock, 2006).

Bibliographic information