Destins d'Allier: 1945 - 2000 - Population et Économie - Les grands événements et l'évolution de l'opinion - Portraits

Front Cover
EDITIONS CREER, 2005 - History - 351 pages

 Le département de l'Allier de 1945 à l'an 2000, un demi-siècle d'histoire ! Un département au singulier destin. Acquis au Front populaire en 1936, envahi en 1940, partagé en deux par la ligne de démarcation, il doit, pendant quatre ans, héberger le régime de l'État français. Après la Libération, le C.D.L. de l'Allier tente une expérience de contrôle ouvrier à travers les comités de gestion et d'épuration. Après 1945, le retour à la normalité s'accompagne de profondes transformations économiques, avec les mutations du monde rural, les bouleversements du monde industriel, les aléas du thermalisme, et au fil des années, une population qui régresse et qui vieillit. L'opinion, d'abord résolument à gauche, se démarque ensuite des institutions et des pratiques de la Ve République, avant de connaître les alternances politiqes, à travers l'évolution du Conseil général et les multiples scrutins électoraux. Voyages présidentiels et manifestations publiques montrent une opinion volontiers revendicatrice. Mais le tableau de l'économie et de l'évolution de l'opinion seriat incomplet sans les acteurs humains. D'où une troisième partie consacrée aux portraits de personnalités du monde économique, du monde politique, du monde des lettres et des arts, qui ont su donner vie et relief à une période de l'histoire où le tragique des années précédentes a laissé la place à une période plus pacifique, mais non moins exempte de drames et de difficultés.

 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Préface
5
Un département qui se dépeuple et qui vieillit
11
Les grands événements et lévolution de lopinion de 1945 à 2000
79
Copyright

Other editions - View all

Common terms and phrases

About the author (2005)

André TOURET (†) Auteur d'ouvrages de référence sur Montluçon pendant et après la Seconde Guerre mondiale ou encore sur Marx Dormoy.

Né à Montluçon, il avait mené des études dans l'enseignement supérieur à Clermont-Ferrand puis avait été professeur d'histoire-géographie à Moulins de 1965 à 1989, d'abord à l'école normale d'instituteurs de l'Allier, puis au lycée Banville, où il avait achevé sa carrière d'enseignants.

André Touret s'était distingué en écrivant de nombreux ouvrages historiques sur Montluçon et l'Allier. Dans Montluçon 1940-1944 : la mémoire retrouvée (2001) et Montluçon après la tourmente (2004), il avait retracé la trajectoire de la ville pendant et après la Seconde Guerre mondiale. « Dans un esprit que je voudrais dépassionné, et sans a priori, je me suis efforcé de faire un travail d'historien, non de moraliste ou de polémiste », avait-il écrit lors de la sortie du second livre.

En 1998, il avait publié Marx Dormoy, biographie, dépeignant un maire « exemplaire d'une ville industrielle, pratiquant une politique sociale et sanitaire d'avant-garde ».

Georges Rougeron, ancien secrétaire de l'ancien ministre de l'Intérieur Marx Dormoy, avait salué ainsi le travail de l'historien : « Monsieur André Touret vient de réaliser un très remarquable travail. Souci de l'information, recherche approfondie en ont guidé la trame. Dans un exposé sans faille, j'y retrouve mon "patron", tel que je l'ai connu, au cours de nos années de collaboration. »

Il était devenu docteur en histoire en 1974 grâce à une thèse sur les campagnes bourbonnaises de la IIIe République.

Il avait également collaboré à La Nouvelle Histoire du Bourbonnais, au Dictionnaire des communes de l'Allier ou encore aux Textes d'histoire bourbonnaise. 

Son œuvre a été récompensée par le prix Émile GUILLAUMIN (1974), le prix Achille-Allier (1998), le prix spécial Bourbonnais (2002)


Bibliographic information