Souvenirs de Beauce: Biographies des hommes remarquables d'Angerville la Gate

Front Cover
A. Aubry, 1859
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 52 - Il voit à ses pieds une feuille de rose, il la ramasse, il la pose délicatement sur la surface de l'eau, et fait si bien qu'il n'en échappe pas une seule goutte. A cette réponse ingénieuse, tout le monde battit des mains, on laissa dormir les règles pour ce jour-là, et le docteur Zeb fut reçu par acclamation. On lui présenta sur-le-champ le registre de l'Académie, où les récipiendaires devaient s'inscrire eux-mêmes. Il s'y inscrivit donc ; et il ne lui restait plus qu'à prononcer, selon...
Page 51 - ... voyait réduite à refuser le docteur Zeb, le fléau des bavards, une tête si bien faite, si bien meublée. Le président, chargé d'annoncer au docteur cette nouvelle désagréable, ne pouvait presque s'y résoudre et ne savait comment s'y prendre. Après avoir un peu rêvé, il fit remplir d'eau une grande coupe, mais si bien remplir qu'une goutte de plus eût fait déborder la liqueur; puis il fit signe qu'on introduisit le candidat. Il parut avec cet air simple et modeste qui annonce presque...
Page 52 - ... si bien qu'il n'en échappe pas une seule goutte. A cette réponse ingénieuse, tout le monde battit des mains : on laissa dormir les règles pour ce jour-là, et le docteur Zeb fut reçu par acclamation. On lui présenta sur-le-champ le registre de l'académie, où les récipiendaires devaient s'inscrire eux-mêmes. Il s'y inscrivit donc; et il ne lui restait plus qu'à prononcer, selon l'usage, une phrase de remercîment; mais, en académicien vraiment silencieux, le docteur Zeb remercia sans...
Page 51 - ... docteur Zeb, le fléau des bavards ; une tête si bien faite, si bien meublée ! Le président, chargé d'annoncer au docteur cette nouvelle désagréable, ne pouvait presque s'y résoudre, et ne savait comment s'y prendre. Après avoir un peu rêvé, il fit remplir d'eau une grande coupe, mais si bien remplir, qu'une goutte de plus eût fait déborder la liqueur ; puis il fit signe qu'on introduisît le candidat. Il parut avec cet air simple et modeste qui annonce presque toujours le vrai mérite.
Page 51 - Académiciens penseront beaucoup, écriront peu, et ne parleront que le moins qu'il sera possible. On l'appelait l'Académie silencieuse, et il n'était point en Perse de vrai savant qui n'eût l'ambition d'y être admis. Le docteur Zeb, auteur d'un petit livre excellent, intitulé : Le Bâillon, apprit au fond de sa province qu'il vaquait une place dans l'Académie silencieuse.
Page 101 - Instruction sur les bêtes à laine , et particulièrement sur la race des Mérinos , contenant la manière de former de bons troupeaux , de les multiplier et soigner convenablement en santé et en maladie, publiée par ordre de SE le Ministre de l'Intérieur, rédigée par M.
Page 107 - Tout homme utile sent en effet qu'il a le droit d'occuper une place parmi ses semblables, et quelque petite qu'on la suppose, pour peu qu'il soit juste, il en sera satisfait, car elle est son ouvrage. C'est ainsi que les jalousies s'éteignent par le travail, et que, malgré l'inégalité des parts, la concorde se forme entre les citoyens. Oui, la première récompense du travail, ce n'est pas la nourriture, c'est la paix, le contentement, la vertu. Tel était le sentiment de Tessier ; tel était...
Page 51 - Haillon, apprit, au fond de sa province, qu'il vaquait une place dans l'Académie silencieuse. Il part aussitôt; il arrive à Amadan, et, se présentant à la porte de la salle où les Académiciens sont assemblés, il prie l'huissier de remettre au président ce billet : Le docteur Zeb demande humblement la place vacante. L'huissier s'acquitta sur-le-champ de la commission ; mais le docteur et son billet arrivaient trop tard ; la place était déjà remplie. L'Académie fut désolée de ce contre-temps...
Page 45 - Du caractère dont je te connais, tu ne feras jamais rien pour la fortune : il ya grande apparence, mon ami, que je n'irai pas loin; et quand je serai mort, que deviendras-tu ? — L'abbé voulait répondre ; mais le malade, profitant de son avantage, lui imposa silence et dicta ses volontés : — J'entends que, ta vie durante, tu jouisses des dix mille écus que j'ai gagnés;... ne t'effarouche point, le fonds retournera à ma famille. — M. Bouvart en revint. Quelque...
Page 51 - Perse de vrai savant qui n'eût l'ambition d'y être admis. Le docteur Zeb, auteur d'un petit livre excellent intitulé le Bâillon, apprit, au fond de sa province, qu'il vaquait une place dans l'Académie silencieuse. Il part aussitôt; il arrive à Amadan , et , se présentant à la porte de la salle où les académiciens sont assemblés, il prie l'huissier de remettre au président ce billet : Le docteur Zeb demande humblement la place vacante. L'huissier s'acquitta sur-le-champ de la mission...

Bibliographic information