Oeuvres d'Oribase: texte Grec, en grande partie inédit, collationnée sur les manuscrits, Volume 4

Front Cover
Impr. nationale, 1862
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents


Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 86 - Tencer lui répondit que ce nétait pas là ce qu'il désirait le plus ardemment, mais qu'il espérait obtenir une suppression franche de ses maux : cependant, au cas où il faudrait se résigner à une substitution, il désirait savoir si les incommodités futures ne seraient pas plus graves que ses incommodités actuelles. Le dieu lui ayant répondu qu'elles Seraient plus légères, et qu'elles le guériraient plus sûrement que ne le ferait aucun autre remède...
Page 202 - ... douloureuse et qui s'allonge davantage en une pointe aiguë; on trouve la région du front et des tempes plus amincie que ne le comporte le développement du corps , attendu que les parties situées dans cette région se contractent, parce qu'elles sont tirées en haut; ces malades ont des lueurs devant les yeux et du clignement des paupières.
Page 515 - Les rangées inférieures d'articles marginaux sont plus développées que les rangées supérieures, soit dans le sens de la longueur, soit dans celui de la largeur ; mais la hauteur est moindre — Le côté interne forme une oblique bien accentuée.
Page 63 - Les anciens ne nous ont rien appris sur l'éléphantiasis ; et il ya lieu de s'étonner qu'une maladie aussi grave, aussi sérieuse et aussi fréquente, ait échappé à des hommes capables de méditer sur tout, même sur les détails les plus petits ; il n'ya que Straton, le disciple d'Érasistrate qui nous ait fourni des notions sur cette maladie, en l'appelant cacochyme ; car le livre qui traite de cette maladie, et qu'on attribue à Démocrite, est manifestement apocryphe.
Page 467 - Donc , dans la première espèce de phimosis , nous ferons l'opération suivante : après avoir placé le malade dans une position convenable , nous attirons le prépuce en avant , nous fixons à l'extrémité de cet organe de petits...
Page 641 - One le sinapisme soil un moyen actif, remplissant plusieurs indications et applicable dans de pareilles affections, c'est ce qui a été dit en plusieurs endroits; mais l'emploi doit on être surveillé dans les paralysies, surtout dans celles où la sensibilité l'ait défaut.
Page 202 - ... signalés, à ma connaissance, sur la pathologie de l'hydrocéphalie chronique chez les Romains. • « Chez les petits enfants, disait Antyllus, l'os n'étant pas encore solidifié se déplace, se déprime aisément et par conséquent se distend facilement sous la pression du liquide, » et il ajoutait : « on trouve la région du front et des tempes plus amincie que ne le comporte le développement du corps, attendu que les parties situées dans celte région se contractent parce qu'elles sonttirées...
Page 64 - ... bras , d'autres encore aux jambes ; il s'en développe beaucoup aussi au dos , à la poitrine et au ventre ; d'abord ces bosselures ne sont pas ulcérées ; plus tard , elles s'ulcèrent aussi de la manière la plus hideuse , puisque cette ulcération est accompagnée de tuméfaction des lèvres et d'une pourriture tellement profonde, que, chez quelques-uns, les extrémités des doigts tombent, et que les ulcères ne parviennent jamais à se cicatriser.
Page 261 - C'est ainsi que se produit le nœud d'Héraclée : à savoir, des deux côtés , d'une part une anse , ".. et de l'autre deux chefs. Ce lacs est un lacs à tension égale, et, si on veut couper par le milieu l'anse opposée aux chefs, on verra qu'il en résulte un loup. Си. 8 . 1. 8-9. xai y Irnat «a/ Codill Mi 87. в'.

Bibliographic information