La vie juridique des indigènes des îles Wallis

Front Cover
Harmattan, 2006 - Law - 104 pages
Aujourd'hui encore, la coutume prime dans les faits à Wallis sur le droit français. Aussi, dans cette thèse de droit introuvable de 1935, l'auteur a su faire avant l'heure œuvre d'anthropologie juridique. Il s'agit du premier travail juridique consacré à Wallis, avec de rares allusions à Futuna, qui était alors un véritable " bout du monde ". Cette étude intervient lorsque pour la première fois des juges coloniaux, dans le cadre de la toute nouvelle justice de paix étendue à Wallis dépendant de la cour d'appel de Nouméa (Nouvelle-Calédonie), sont chargés de régler les différends entre autochtones, entre autochtones et Occidentaux, ou encore entre ressortissants français. Ce juge mit en valeur dans ce travail imposé son séjour dans le protectorat des îles Wallis ainsi que ses enquêtes auprès d'anciens fonctionnaires d'autorité. Cette thèse, d'approche juridique positiviste, reste l'unique étude d'ensemble du statut civil personnel de droit local du dernier Territoire d'outre-mer du Pacifique. La présente réédition, réalisée grâce au soutien de l'Institut de droit d'outre-mer, est enrichie d'une préface substantielle rédigée par Régis Lafargue, conseiller référendaire à la Cour de cassation.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Bibliographic information