Le roman de renart, publ. par E. Martin

Front Cover
1882
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Other editions - View all

Popular passages

Page 77 - D'Ysengrin n'oļ puis novele. Tant fist Renart qu'en quinze dis Fu si de la viele apris : Sages en fu et escoles. One ne fu tex baraz trovez. 2755 Einsi s'en va par la contree Tant qu'il ot sa feme trovee, Qui o lui meine un jovencel Que prendre voloit de novel : Cosin Grinbert le tesson fu. 2760 Quant il le vit, s'est arestu : Sachez bien les a conneūs, Tantost con il les a veūs.
Page 149 - Car felon sont a desmesure. Qui chaut ? tout est en avanture. Or va Renart par le pourpris, Grant paour a d'estre surpris. Vint as gelines, si escoute : C'est...
Page 81 - Mes voist aillors, si se porcast. Drois est que tos li mons le chast. 2885 Por ce s'en est de lui tornee. As noces vint bien atornee, Et des autres i ot grant flote, Et Renart lor chante une note. A grant joie les noces firent, £890 Tybers li chaz et Brun servirent.
Page 147 - Renars est molt de male escole. De lui ne va coroies ointes, Ja tant ne sera ses acointes. Molt par est sajes et voisous 30 Renars, et si n'est pas noisous. Mes en cest monde n'a si sage, Au chef de foiz n'aut a folage. Or vos dirai quel mesestance Avint Renart et .quel pesance.
Page 16 - Por ce que si tost le descoit, Et li chaitis ne s'apercoit, Et il li trempe la corroie. 'Brun' dit Renart, 'se je savoie Que je trovasse en vos fiance 550 Et amistie et aliance, Foi que je doi mon fil Rovel, De cest bon miel fres et novel Vos enplirai encui le ventre Ca an dedens si que l'en entre i~>f>5 El bois Lanfroi le forestier . Mes ce que vaut?
Page 10 - ... 325 Tantes foiz nus avez foleez Et chacies et tribulees, Et descirees nos pelices, Et enbatues dusq'as lices. 1er par matin devant la porte 330 Me jeta il ma seror morte, Puis s'en foļ parmi un val. Gonberz n'ot pas isnel cheval, Ne nel poļst a pie ateindre. Ge me voloie de lui pleindre, 395 Mes je ne truis qui droit m'en face: Car il ne crent autrui manace N'autrui coroz vaillant deus foles'.
Page 24 - Si l'avoit gite de granz biens Que il n'avoit ne buef ne vache Ne autre beste que je sache Fors deus gelines et un coc. Martinet qui puis ot le froc 845 Et qui puis fu moines rendus Avoit au trou deus las tendus Por Renart prendre le gorpil.
Page 115 - Priveement et en destor Toz abreviez de fere estor. 865 De formages vit un millier Qu'en avoit mis a sollellier. Cele qui garder les devoit En sa meson entree estoit.
Page 45 - C'est Percehaie et Malebrance, 1605 Et li tiers si a nun Rovel : Ce est des autres le plus bel. Trestuit li vienent environ. Si le prenent par le giron Et virent les plaies qui senent. 1610 Molt le dolosent et conpleignent : Totes li levent de blanc vin. Si l'aseent sor un cossin: Li disner fu aparelliez. Tant estoit las et travelliez 1615 Qu'il ne manja que le braon D'une jeline et le crepon. La dame le fist bien baignier Et puis ventuser et sener Tant qu'il refu en la sante 1620 Ou il avoit devant...
Page 116 - En aventure de lui prendre Me mis por ce que gel vi tendre, Jaunet et de bone savor. 890 Tant ai del vostre par amor. Sel puis porter jusqu'a mon ni, De cuit en eve et de rosti En mangerai tot a mon cois. Ralez vos en: car je m'en vois.'] 895 Atant s'en torne et vient tot droit Au leu ou danz Renarz estoit.

Bibliographic information