Le bon sens du Curé J. Meslier: suivi de son testament

Front Cover
Guillaumin, 1830 - 380 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 338 - Ah ! que ce lieue1 ci est terrible, puisque ce n'est autre chose que la « maison de Dieu et la porte du ciel ! » Puis s'étant levé, il dressa une pierre, sur laquelle il répandit de l'huile en mémoire de ce qui venait de lui arriver, et fit en même...
Page 18 - ... présent mémoire, afin qu'il puisse servir de témoignage à la vérité, à tous ceux qui le verront et qui le liront^ si bon leur semble.
Page 339 - Voilà quelles furent en partie les premières de ces prétendues visions et révélations divines. Il ne faut pas juger autrem'ent des autres que de celles-ci. Or, quelle apparence de divinité y at-il dans des songes si grossiers et dans des illusions si vaines? Si quelques personnes venaient maintenant nous conter de pareilles sornettes, et les crussent pour de véritables révélations divines; comme, par exemple, si quelques étrangers, quelques Allemands venus dans notre France, et qui auraient...
Page 348 - ... de guerre par une plus forte armée d'ennemis, et si le chef de cette armée rachetait seulement quelques hommes, comme dix à douze- soldats ou officiers en payant leur rançon, on ne dirait pas pour cela qu'il aurait délivré ou- racheté son armée. Qu'est-ce donc qu'un dieu qui vient se faire crucifier et mourir pour sauver tout le monde, et qui laisse tant de natior.a damnées?
Page 234 - ... l'aumône : la religion de Mahomet en fait également un devoir indispensable. Rien n'est sans doute plus conforme à l'humanité, que de secourir les malheureux, de vêtir l'homme nu, de tendre une main bienfaisante à quiconque a besoin. Mais ne serait-il pas plus humain et plus charitable de prévenir la misère et d'empêcher les pauvres de pulluler...
Page 354 - XXI 3o absurde , puisqu'une chose ne peut recevoir son être d'une autre sans quelque dépendance de cette autre, et qu'il faut nécessairement qu'une chose soit, pour qu'elle puisse donner l'être à une autre. Si donc la seconde et la troisième...
Page 36 - Une telle idée, leur ajouterezvous, n'est-elle pas aussi impossible que des effets sans cause ? Une idée sans prototype est-elle autre chose qu'une chimère?
Page 355 - ... lorsqu'ils nous disent qu'il faut se soumettre, c'est comme s'ils disaient qu'il faut aveuglément croire ce qu'on ne croit pas. Nos déichristicoles condamnent ouvertement l'aveuglement des anciens païens qui adoraient plusieurs dieux. Ils se raillent de la généalogie de leurs dieux, de leur naissance, de leurs mariages, et de la génération de leurs enfants, et ils ne prennent pas garde qu'ils disent des choses beaucoup plus ridicules et plus absurdes. Si les païens ont cru qu'il y avait...
Page 232 - On peut avoir le sens droit, et ne pas aller également à toutes choses ; car il y en a qui , l'ayant droit dans un certain ordre de choses , s'éblouissent dans les autres. Les uns tirent bien les conséquences de peu de principes ; les autres tirent bien les conséquences des choses où il ya beaucoup de principes.
Page 343 - ... que leur nation , par l'armée des Romains ; et maintenant encore nous voyons que le reste de cette malheureuse nation n'est regardé que comme le peuple le plus vil et le plus méprisable de toute la terre, n'ayant en aucun endroit ni domination ni supériorité.

Bibliographic information