La chronique d'Enguerran de Monstrelet: en deux livres, avec pièces justificatives 1400-1444, Volume 3

Front Cover
chez Mme Ve Jules Renouard, libraire, 1859 - Burgundy (France)
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Comment la fortresse de FontaineLavagan et le chastel de Dunin
37
Résistance quéprouve le duc de Guienne à faire accepter
40
dAnjou envoie à Naples le maréchal de Longny
46
Le château de Tonnerre pris et rasé
50
Pareil service aux Célestins et sermon par Jean Courtecuisse
56
Comment le Roy et son grant conseil envoièrent gens darmes pour
57
Départ de lambassade anglaise
62
Comment ceulx de la ville dAmiens furent assemblez pour
65
Mort du comte de SaintPol 10 avril
67
Refus des Parisiens dentrer dans les vues du duc de Berri
68
Ambassade du duc de Bourgogne au duc de Guienne
75
Comment le roy Henry dAngleterre fist grans préparatoires pour
78
Lettres du roi dAngleterre du 5 août
81
Comment les chanoines de Saint Géry de Cambray eurent grand
86
Est apaisée par lentremise du comte de Charrolois
89
Entrée du roi dAngleterre dans Harfleur
94
Détails de la marche du roi dAngleterre
100
Comment les François et les Anglois sassemblèrent en bataille lun
103
Liste des morts et des blessés
112
Liste des prisonniers
120
Comment après le partement du roy dAngleterre plusieurs Fran
121
Teneur des lettres de la Reine aux bonnes villes du royaume
125
Expédition du comte de La Marche en Italie
126
Comment les Parisiens et ceulx de lUniversité proposèrent devant
130
envoie Remonnet de La Guerre avec quatre cents hommes
131
assiste à une séance du Parlement
137
Comment une grande taille fut mise sus par les gouverneurs du roy
139
Trêves avec lAngleterre
143
Comment lempereur dAlemaigne dont dessus est faicte
144
Tentative de Jehannet de Poix de se saisir pendant le Lendit
148
Conseils tenus par le comte de Charrolois à Arras puis
159
Mandements royaux contre les bourguignons 30 août
160
Comment le duc Jehan de Bourgongne multiplia ses gens darmes
161
Comment le duc de Bourgongne se partit dArras à tout sa puis
190
Les réponses du duc de Bourgogne
196
Accusations portées contre le sire de Chauny
206
Le duc de Bourgogne prend BeaumontsurOise et Pontoise
212
Royne Page
226
Sceau dÉtat gravé pour la Reine
234
Comrnent messire Hélion de Jacqueville fut navré à mort
235
Son séjour à Troyes où se trouve aussi la Reine
240
Comment Jehan de Bavière fist guerre à la duchesse sa niepce
241
Comment le duc de Bourgongne fist faire grans prépara
248
Tentative de Jean de Luxembourg pour secourir Senlis
251
Reddition des forteresses de Montlhéry et de Marcoussis entre
257
Comment le roy dAngleterre conquist plusieurs villes en Normen
258
Compiègne Creil Pont SainteMaxence se rendent aux Bour
267
Supplice du capitaine de SaintDenis
274
Comment le concile de Constance fut transmué par le pape Martin
275
Mariage de Jaqueline de Bavière
280
Comment le chastel de Coucy fut prins par les prisonniers qui
310
Comment messire Jehan de Luxembourg ala en la conté
317
Comment la paix faicte du Daulphin et du duc de Bourgongne ſut
329
Ambassade envoyée à MontereauFaultYonne pour traiter
332
de Comment le duc Jehan de Bourgongne fut mors et occis par
338
du duc de Bourgongne Et de la reddicion du chasteau
347
Comment ceulx qui avoient esté prins en la compaignie du
356
Comment le duc Phelippe de Bourgongne mist le siège devant
374
Comment messire Jehan de Luxembourg ala courir devant Alibau
380
Comment le roy Henry dAngleterre vint à Troies devers le
388
Comment Villeneuſve le Roy fut prinse et eschelée Le siège
407
délivré de sa prison par le pape Martin V 247
410
Retour du Roi à Paris
416
Comment le duc Jehan de Bourgongne envoya ses ambaxadeurs
421
CHAPITRE CLXXIX
423
CHAPITRE CCXXVI
429

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 317 - France , dit au duc de Bourgogne : « Beau cousin, nous voulons » que vous sachiez que nous aurons la fille de » votre roi , et tout ce qu'avons demandé avec elle, » ou nous le débouterons, et vous aussi, hors de son « royaume. » Auxquelles paroles ledit duc répondit : « Sire , vous dites votre plaisir ; mais devant...
Page 294 - Auquel lieu feurent tenus pluiseurs estroits consaulx, pour sçavoir comment on secourroit ceulx de Rouen , mais on ne pouvoit trouver manière raisonnable que faire se pust , pour la division qui estoit entre le daulphin et le duc de Bourgongne ; et avec ce , le roy d'Angleterre estoit trop puissamment fortifié. Le temps durant que le roy estoit à Beauvais...
Page 341 - ... faites et passées, en voie et péril de changer nouvel seigneur, et aller du tout à perdition. Si furent les principaux faisant cette conspiration contre ledit duc de Bourgogne , Jean Louvel , président de Provence, le vicomte de...
Page 42 - Ce ne vous touche en rien, ni entremettre * ne vous devez de monseigneur le roy, ni de •« nous, qui sommes de son sang, car nous nous * courrouçons l'un à l'autre quand il nous plaist, * et quand il nous plaist la paix est faite.
Page 150 - Charles, par la grâce de Dieu, roy de France, à « tous ceulx qui ces présentes lettres verront, salut. « Comme, pour l'occasion des divisions, des guerres « et discors, meuz en nostre royaulme entre aucuns < de nostre sang et lignage, pluiseurs choses nous « eussent dampnables et mesonguièrement esté rap...
Page 389 - Item^ue nostredit filsloyalment, diligemment labourera , et fera de son povoir que justice sera administrée oudit royaume , selon les lois , droits et coustumes du royaume de France , sans acception de personne ; et conservera et tendra les sujets de nostredit royaume en paix et tranquillité, et de son povoir les gardera et défendra de violences et d'oppressions quelconques.
Page 390 - ... et bourgeois des villes dudit royaume à nous obéissans pour le temps, feront les seremens qui s'ensuivent : PREMIÈREMENT à nostredit filz le Roy Henry, aiant la faculté et exercice de disposer et gouverner ladicte chose publique, et à ses...
Page 111 - Apres, icellui roy [ie Heinrich V.] leur demanda le nom du chastel qu'il veoit assez pres de lui. Et ilz lui respondirent qu'on le nommoit Azincourt. 'Et pour tant.